Tour de France : AG2R La Mondiale, Bardet, Latour, maillot à pois... le Tour d'après

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Cosnefroy Port de Balès

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

En deux jours, l’équipe AG2R La Mondiale a perdu ses deux leaders sur abandon : Romain Bardet vendredi, puis Pierre Latour samedi. Ce dimanche, l’équipe savoyarde arrive sur ses terres avec le maillot à pois sur les épaules de Benoît Cosnefroy, mais se prépare à le perdre alors que la route s’élève. A une semaine de l’arrivée, AG2R La Mondiale doit se réinventer, tout en ayant réussi son Tour avec une victoire d'étape et un maillot distinctif porté 12 jours.

A partir de la saison 2021, AG2R La Mondiale deviendra AG2R Citroën Team. Un nouveau partenaire et de nouvelles ambitions, incarnés par de nouveaux visages. Concrètement, AG2R deviendra une équipe de classiques, mais plus de grand tour. Ce Tour de France 2020 était donc une dernière occasion pour l’équipe savoyarde de briller avec Romain Bardet, candidat presque déclaré au classement général. Sauf qu’en deux jours, tout s’est écroulé pour Vincent Lavenu et les siens.

Abandons en cascade

Après une lourde chute vendredi sur la route de Puy Mary, le leader Romain Bardet a dû abandonner, victime d’une commotion cérébrale. Un coup dur pour la formation savoyarde, alors que Bardet était encore 4e au matin de cette étape. L'Auvergnat devra rester plusieurs semaines au repos, lui qui devait prendre le départ du Giro le 3 octobre. Mais le malheur d’AG2R ne s’est pas arrêté là. Le lendemain, entre Clermont-Ferrand et Lyon, c’est la deuxième cartouche de l’équipe qui a implosé : Pierre Latour. Le meilleur jeune du Tour de France 2018 a lui aussi abandonné.

à voir aussi Tour de France: "Plusieurs semaines de repos" pour Romain Bardet Tour de France: "Plusieurs semaines de repos" pour Romain Bardet

Suite à sa chute du premier jour à Nice, il a passé plusieurs examens, encore hier. Il a une déchirure au niveau de l’aine, il n’arrive pas à appuyer dessus en marchant ou quand il se met en danseuse. Ça fait plusieurs jours qu’il traînait sa misère. On a décidé d’arrêter”, s’est contenté d’expliquer Julien Jurdie sur la ligne d’arrivée à Lyon. Un peu plus tard dans la soirée, Pierre Latour a ajouté : "Hier, avec le départ rapide, ce n’était plus possible. Il était plus sage d’arrêter. Je vais me soigner et me reposer. Je suis déçu car on avait tous les atouts pour réussir un grand Tour". "C’est dommage que Pierrot nous quitte. Le reste du Tour, on doit continuer à se battre comme on le fait depuis le début", a ajouté son équipier Oliver Naesen.

Tout n’est pourtant pas si noir pour AG2R La Mondiale qui compte encore dans le meilleur grimpeur : Benoît Cosnefroy, qui porte le maillot à pois depuis la deuxième étape. Une surprise pour le coureur de 24 ans, plutôt puncheur que grimpeur, et qui ne visait pas ce maillot à l’origine. Depuis, il y a pris goût et assure le spectacle en faisant la ola à chaque arrivée ou presque. Mieux, Benoît Cosnefroy a défendu et conservé son maillot à la sortie des Pyrénées. Mais avec l’arrivée dans le Jura demain, il va très certainement le céder.

“Garder le maillot à pois, c’est trop dur pour Benoît honnêtement, ce sera sa dernière journée aujourd’hui”, a reconnu son directeur sportif Julien Jurdie, qui précise que dès aujourd’hui, son équipe va se concentrer sur les victoires d'étapes pour sauver la fin de leur Tour : “Il y a des chances à saisir, ça passera par les échappées". De son côté, Cosnefroy est aussi lucide mais n’abdique pas : “Ça va être une grande journée. Il y a un gros menu au programme. Le Grand Colombier, c’est le col de par chez nous. Ce n’est pas forcément dans mes cordes mais je vais essayer de défendre ce maillot à pois dans la mesure du possible”. Plus de leaders, et un maillot à pois plus que menacé : un nouveau Tour commence pour AG2R, au moment où l’équipe savoyarde arrive sur ses terres.