Tour de France : Adam Yates, un maillot jaune pas comme les autres

Publié le , modifié le

Auteur·e : Quentin Ramelet
Adam Yates en jaune

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Si la 5e étape de cette 107e édition du Tour de France ne restera pas dans les annales pour son déroulement, c'est son dénouement qui devrait laisser un souvenir peu commun. Quelques minutes après la victoire au sprint de Wout Van Aert, le grimpeur de Mitchelton-Scott, Adam Yates, a hérité à la surprise générale du maillot jaune, la faute à une pénalité des commissaires de course infligée à Julian Alaphilippe pour un ravitaillement hors-zone. Le Britannique revêt un maillot jaune avec lequel il entretient une relation particulière.

Il y a quatre ans, il avait pensé devenir le nouveau maillot jaune. Cela ne s'est pas passé. Ce mercredi, il était pratiquement sous la douche lorsqu'il a appris qu'il devenait le nouveau leader du classement général du Tour de France. Décidément, Adam Yates (Mitchelton) vit une drôle de relation avec cette tunique. 

Le 14 juillet 2016, la France célèbre sa fête nationale avec une étape entrée dans l'histoire de la Grande Boucle, marquée par l'ascension du célèbre Mont Ventoux. Christopher Froome, déjà double vainqueur de l'épreuve (2013 et 2015), porte la toison d'or sur ses épaules et semble bien parti pour accentuer son avance. Mais à moins de deux kilomètre de l'arrivée au Chalet Reynard, la course rentre dans une autre dimension quand le coureur Sky, après une chute, court à pieds sur les rudes pentes du "mont Chauve". Adam Yates, deuxième du général à seulement 28 secondes, passe la ligne d'arrivée avec 1'21'' d'avance sur son compatriote qui a galéré à repartir avec un vélo, le sien ayant été cassé suite à un choc avec une moto de l'organisation. 

Normalement, c'est lui le nouveau maillot jaune. Mais après une longue réunion des organisateurs, le jury décide finalement de placer Froome (et Richie Porte, également concerné par cet incident surréaliste, ndlr) dans le même temps que Bauke Mollema, 10e de l'étape et qui était en compagnie du Kenyan Blanc au moment de l'incident. Pour Yates, l'espoir de porter le maillot jaune s'envole.

Ce mercredi, et quatre ans après cet événement exceptionnel, c'est donc suite à un nouveau fait de course improbable que le Britannique de Mitchelton-Scott goûte au bonheur que procure cette tunique si particulière. Enfin, pas complètement.

Indissociable mais bientôt orphelin de son jumeau Simon

"J'étais dans le bus, je m'étais douché et quelqu'un a appelé mon directeur sportif pour lui demander que j'aille au podium Personne ne veut prendre le maillot jaune comme ça, mais plutôt en gagnant ou en prenant du temps", a reconnu, en toute sincérité, Adam Yates après avoir appris la pénalité infligée à Julian Alaphilippe. Il faut dire que le grimpeur britannique n'est pas du genre à se reposer sur ce type de faits de course. Meilleur jeune du Tour 2016, il a souvent tenté sur la Grande Boucle. Jusqu'ici sans réussite, mais c'est son entente, et surtout son dévouement pour son jumeau, Simon, qui a forgé sa réputation de coureur. Les deux hommes ont pu célébrer ensemble une victoire finale sur la Vuelta en 2018, Adam jouant le rôle de lieutenant de luxe dans les Pyrénées pour son frangin Simon Yates.

Pour autant, ce duo, probablement l'un des plus prolifiques du peloton, n'en sera plus un la saison prochaine. Car Adam Yates a décidé de voler de ses propres ailes, ayant signé un contrat de deux ans avec l'armada Ineos. Dans l'écurie britannique, il aura deux rôles, selon toute vraisemblance : épauler Egan Bernal, mais aussi jouer sa carte au général sur la Vuelta, voire même le Giro. Tant d'arguments qui l'ont décidé à passer le cap puisqu'il ne roulera plus aux côtés de son frère, une première dans sa carrière professionnelle débutée en 2014.

à voir aussi Adam Yates (Mitchelton - Scott) va signer chez Ineos Adam Yates (Mitchelton - Scott) va signer chez Ineos

"Je veux être impliqué, être agressif et essayer de gagner"

D'ici là, il y a évidemment un Tour de France à disputer d'autant plus qu'il aura l'honneur de défendre son maillot jaune. Malgré la façon dont il a mis la main sur la tenue de leader du classement général, l'homme de 28 ans a confirmé qu'il le porterait ce jeudi : "Je porterai le maillot demain, sinon je risque de prendre une amende", a-t-il justifié. Et peu importe la couleur de son haut, il a annoncé qu'il allait "tenter quelque chose" ce jeudi à l'arrivée au Mont Aigoual : "Je veux être impliqué, être agressif et essayer de gagner", a répété Adam Yates, présent "sur le Tour pour gagner des étapes". Ses concurrents sont prévenus : c'est à la régulière qu'il portera et défendra son maillot jaune.

à voir aussi Tour de France : Wout Van Aert vainqueur au sprint d'une drôle de 5e étape Tour de France : Wout Van Aert vainqueur au sprint d'une drôle de 5e étape