Tour de France : 7 ascensions, pas de répit, les favoris attendus... la 13e étape en questions

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Puy Mary Pas de Peyrol
Le peloton du Tour de France va s'écharper au milieu des volcans d'Auvergne. | Bernard Jaubert / Only France

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après la journée de repos, deux étapes de plat et une transition accidentée, le peloton du Tour de France 2020 va à nouveau entrer dans le dur ce vendredi à l'occasion de la 13e étape entre Châtel-Guyon et Puy Mary Pas de Peyrol. Pas moins de sept ascensions sont au programme et la bagarre entre favoris promet d'être enfin lancée.

♦ Quel profil ?

Retour sur des profils montagneux. Ce vendredi, les coureurs vont avaler 4400 mètres de dénivelé positif. Pas de col hors catégorie mais pas moins de sept ascensions répertoriées (trois 3e catégorie, deux 2e catégorie, deux 1re catégorie). Il n'y aura aucun répit. Plus la course avancera, plus les ascensions seront pentues, surtout les deux dernières qui s'enchaîneront dans les 15 derniers km : le Col de Néronne (3.8km à 9.1%), où des points bonus seront mis en jeu, ainsi que l'arrivée inédite à Puy Mary Pas de Peyrol (5.4km à 8.1%) avec des derniers mètres à 15%. Le Massif Central et les volcans d'Auvergne mettront certains organismes au supplice.

Tour de France : 7 ascensions, pas de répit, les favoris attendus... la 13e étape en questions
© LeTour.fr

♦ Quels pièges ?

Attention à ne pas sous-estimer les dégâts que pourrait produire le relief auvergnat. Ce n'est pas une étape de très haute montagne, mais elle pourrait très bien être la plus difficile de ce Tour de France dans la mesure où il sera a priori impossible de souffler pour les coureurs. Si un des leaders pour le classement général connait une journée de moins bien, il pourrait déjà dire adieu à ses espoirs de sacre.

♦ Quel coureur à suivre ?

Dans les Pyrénées, il avait prouvé qu'il fallait compter sur lui. Que ce soit à Laruns ou à Loudenvielle, Tadej Pogacar (UAE) est arrivé à chaque fois premier de tous les favoris. Le Slovène a encore 45 secondes à gommer pour revenir sur le maillot jaune Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Si sa forme est la même que le week-end dernier, il n'a aucune raison de changer de stratégie. Reste à savoir si Roglic décidera enfin de se dévoiler pour faire le break.

♦ L'oeil d'Alexandre Pasteur : 

On va entrer dans le dur là, avec sûrement la première grosse explication entre favoris. Cette étape sera très usante et peut vraiment être très, très difficile puisqu’il n’y aura pas un seul mètre de plat. Le tout sur les routes difficiles du Massif Central, et avec un final très pentu dans le Puy Mary et ses passages à 15%. Si une équipe veut faire exploser le peloton, elle peut le faire là.

♦ Quels horaires ?

11h45 : Début de retransmission télé sur France 2
12h05 : Départ de Châtel-Guyon
13h02 : Passage au sommet du Col de Ceyssat (1re catégorie)
13h43 : Passage au sommet du Col de Guéry (3e catégorie)
14h16 : Passe au sommet de la montée de la Stèle (2e catégorie)
14h49 : Sprint intermédiaire de Lanobre
15h19 : Passage au sommet de la Côte de l'Estiade (3e catégorie)
15h53 : Passage au sommet de la Côte d'Anglards-de-Salers (3e catégorie)
16h28 : Passage au sommet du Col de Néronne (2e catégorie)
16h47 : Arrivée prévue au sommet de Puy Mary Pas de Peyrol