Le parcours officiel du Tour de France 2020.

Tour de France 2020 : départ de Nice, montée dantesque du col de la Loze, un seul contre-la-montre... le parcours complet

Publié le , modifié le

Le parcours du Tour de France 2020 a été révélé ce mardi au Palais des Congrès, à Paris. Si le départ de Nice avait déjà été annoncé en mars, les autres étapes de la prochaine Grande Boucle ont été révélées. Et pas mal de nouveautés seront au programme de cette 107e édition. Entre une arrivée au sommet à Orcières-Merlette dès le 4e jour, une étape à fort risque de bordures entre l'île d'Oléron et l'île de Ré, le franchissement dantesque du col de la Loze et le seul et unique contre-la-montre du Tour 2020 la veille de l'arrivée, les coureurs auront de quoi faire sur un parcours total de 3470 kilomètres.

Moins de trois mois après la fin de la Grande Boucle, le parcours de la 107e édition du Tour de France a été présenté ce mardi à Paris. Devant un parterre de journalistes et de coureurs venus aux renseignements, parmi lesquels Egan Bernal, Chris Froome, Romain Bardet ou encore Thibaut Pinot, le directeur du Tour Christian Prudhomme a dévoilé les grandes nouveautés de la prochaine Grande Boucle. Et elles sont nombreuses : entre de nouvelles ascensions, un seul contre-la-montre ou des étapes propices aux bordures, les trois semaines de course - qui se tiendront uniquement sur le territoire français - s'annoncent palpitantes.

Les temps forts à ne pas manquer

  • ► Nice pour le grand départ

Après Bruxelles et avant Copenhague, c'est depuis la côte d'Azur que va s'élancer le peloton l'été prochain. Cela faisait longtemps que le maire de Nice, Christian Estrosi, tentait d'attirer le Tour sur ses terres. Ce sera chose faite le 27 juin prochain. Cette première étape de 170 kilomètres sera une succession de deux petites boucles au nord de la ville puis d'une plus longue avant de redescendre sur la mythique promenade des Anglais, où sera décerné le premier maillot jaune de cette 107e édition.

  • ► Orcières-Merlette, arrivée à 1 850 mètres dès la 4e étape

Les sprinteurs verront vite leur élan coupé en ce début de Grande Boucle puisque c'est une arrivée au sommet de la station de ski d'Orcières-Merlette 1850 qui les attend dès la 4e étape. L'occasion, à l'inverse, de voir l'état de forme des leaders dans la montée finale (11 kilomètres avec une pente moyenne de 5,9%, dont 8,9% pour le 10e kilomètre). Un premier aperçu de ce Tour 2020 qui sera, qu'on se le dise, bien montagneux.

  • ► Le Mont Aigoual, incursion dans le massif des Cévennes (6e étape)

La 6e étape sera l'occasion de redécouvrir un sommet que le Tour de France avait perdu de vue depuis le 17 juillet 1987. Et l'arrivée en haut du Mont Aigoual (Gard), perché à 1 500 mètres d'altitude, sera même inédite. Le peloton s'invitera ainsi au coeur du parc national des Cévennes.

  • ► Île d'Oléron - île de Ré : attention aux bordures (10e étape)

Après les premières explications entre grimpeurs dans les Pyrénées, les coureurs rejoindront la Charente-Maritime pour une journée de repos. Le lendemain, pour la 10e étape, ils s'élanceront sur une étape là encore inédite entre l'île d'Oléron et l'île de Ré. Une journée que beaucoup d'observateurs annoncent d'ores et déjà piège en raison de forts risques de bordures. Gare aux leaders piégés et aux précieuses secondes / minutes perdues dans la manoeuvre...

  • ► Un passage par la Corrèze et un hommage à Jacques Chirac (12e étape)

Le clin d'oeil sera fort ce jeudi 9 juillet 2020. Cette 12e étape entre Chauvigny et Sarran sera assurément l'un des temps forts avec une arrivée en Corrèze, devant le musée Jacques-Chirac. Un hommage prévu bien avant le décès de l'ancien président de la République. Reste que le Tour saura célébré comme il se doit celui qui avait suivi à de multiples reprises la Grande Boucle.

  • ► Villard-de-Lans au programme du 14 juillet (16e étape)

Le plateau du Vercors sera le juge de paix du 14 juillet. Et pour ce jour de fête nationale, c'est à Villard-de-Lans que ceux ayant le mieux digéré la journée de repos de la veille tenteront de lever les bras. Cela faisait 16 ans (2004) que la commune iséroise n'avait plus accueilli une arrivée de la Grande Boucle. À l'époque, c'était un certain Lance Armstrong qui s'était imposé avant d'être déchu de sa victoire par la suite.

  • ► Le col de la Loze, plus haut sommet du Tour 2020 (17e étape)

Il serait présomptueux de dire que tout se jouera là. Pourtant, cette 17e étape sera à n'en pas douter décisive pour le classement général. En point d'orgue le toit de cette édition 2020, à savoir le col de la Loze. 7e col le plus haut de France avec ses 2 304 mètres d'altitude, il viendra conclure en beauté le périple montagneux du peloton.

  • ► La Planche des Belles Filles, seul contre-la-montre juste avant Paris (20e étape)

Pour la première fois depuis 2014 (Bergerac-Périgueux), le Tour de France ne comptera qu'un seul et unique contre-la-montre de 36 kilomètres. Et comme en 2014, celui-ci aura lieu la veille de l'arrivée à Paris. C'est la Planche des Belles Filles, devenue un incontournable ces dernières années avec son "mur", qui a été choisie pour arbitrer les derniers débats entre les favoris. Et désigner, sauf pépin, le futur vainqueur de l'édition 2020.