3e étape : Binche - Epernay - Alaphilippe

Tour de France 2020 : Alaphilippe, Froome... Le peloton salue le report

Publié le , modifié le

C'est désormais officiel, le Tour de France est reporté et se déroulera du samedi 29 août au dimanche 20 septembre. Une nouvelle qui était attendue par tous les coureurs en cette période compliquée. Et la réaction est unanime, cette décision est saluée par le peloton, et plus largement par le monde du sport.

  • Egan Bernal (Team Ineos - Vainqueur du Tour 2019)

Egan Bernal, vainqueur du Tour de France 2019.
Egan Bernal, vainqueur du Tour de France 2019. © Anne-Christine POUJOULAT / AFP

 "C'est la course la plus importante du monde. Il nous reste quatre mois et demi pour revenir à une forme optimale, il est temps de repenser tout l'entraînement, avec plus de motivation que jamais, pour arriver à cette date dans la meilleure forme possible. Mais avec le Team Ineos, nous continuerons à travailler dur, calmement, avec beaucoup de patience et d'intelligence, pour être de retour sur la ligne de départ avec la conscience tranquille d'avoir fait le travail adéquat."

  • Eusebio Unzué (Manager de Movistar Team)

Eusebio Unzué, le manager de Movistar Team.
Eusebio Unzué, le manager de Movistar Team. © JOAQUIN SARMIENTO / AFP

"Avec le Tour en septembre, le Giro en octobre et la Vuelta en novembre, on aura une continuité. C'est vrai que le fait d'avoir un mois entre le Tour et la Vuelta, ça nous permettra de faire doubler certains de nos meilleurs coureurs. Je suis soulagé que cette possibilité soit maintenue [...] Rien n'a encore été fixé avec lui (Alejandro Valverde, ndlr). Ça fait trois-quatre ans que tout le monde annonce son déclin, mais la réalité a prouvé le contraire. La Vuelta de l'an passé l'a bien montré avec sa deuxième place. Pourquoi ne serait-il pas au niveau des meilleurs ? Ce ne sera pas l'homme qui assumera seul la responsabilité d'un résultat sur le Tour ou la Vuelta, mais il sera quoi qu'il arrive une alternative, si les années le laissent tranquille. La logique veut qu'on compte sur Enric Mas et Marc Soler, des coureurs pour qui c'est l'heure de consolider les acquis et commencer à se battre avec les meilleurs."

>>> Retrouvez sa réaction en intégralité ci-dessous <<<

  • Guillaume Martin (Cofidis)

Guillaume Martin (Cofidis) à l'occasion de l'Ardèche Classique le 26 février dernier.
Guillaume Martin (Cofidis) à l'occasion de l'Ardèche Classique le 26 février dernier. © PHOTOPQR/LE DAUPHINE/MAXPPP

"C’est un soulagement ! Même si la situation sanitaire reste incertaine, le Tour de France va avoir lieu. Pour nous coureurs, pour l’équipe, pour toute l’économie du cyclisme, c’était presque vital ! La difficulté de la période actuelle, c’était le flou autour de cette saison 2020. On ne savait pas pourquoi on s’entraînait, quels étaient nos objectifs. Le fait de disposer d’une date précise, cela va nous permettre de tout faire pour être au top de notre forme fin août. J’en profite aussi pour remercier ASO, les organisateurs, pour faire vivre le Tour de France dont le rôle social n’aura jamais été aussi important."

  • Rudy Molard (Groupama - FDL)

La joie du grimpeur français de la Groupama - FDJ, Rudy Molard.
La joie du grimpeur français de la Groupama - FDJ, Rudy Molard. © AFP

"C’est une excellente nouvelle, qui redonne bien le moral. C’est aussi un signal positif pour tous les Français et un message d’espoir pour le monde entier. D’un point de vue personnel, c’est sans doute la seule fois de ma vie que je pourrai fêter mon anniversaire pendant une étape du Tour. Il faudra que j’en profite. Dans l’immédiat, l’entraînement ne va pas être bousculé. On fait un sport qui peut se pratiquer en respectant les gestes barrières et les consignes sanitaires. J’espère donc qu’on pourra ressortir le 11 mai. Il le faudra si on veut avoir des Français à 100% sur le Tour. On a désormais un cap et on va pouvoir poser les bases de la préparation afin d’arriver en pleine forme au mois d’août. Mentalement, ça fait une énorme différence."

  • Edvald Boasson Hagen (NTT Pro Cycling)

Edvald Boasson Hagen à l'occasion du Tour de France 2019.
Edvald Boasson Hagen à l'occasion du Tour de France 2019.

"C'est formidable qu'ASO ait confirmé les dates du Tour, c'est bien maintenant d'avoir un objectif précis pour lequel s'entraîner. Je me suis très bien entraîné pour préparer les courses à venir, mais maintenant, cela a encore plus de sens et j'ai hâte de participer aux courses."

  • Jean-René Bernaudeau (Manager du Team Total Direct Énergie)

Jean-René Bernaudeau, le manager général du team Total Direct Énergie.
Jean-René Bernaudeau, le manager général du team Total Direct Énergie. © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

"D’un point de vue sportif c’est une bonne nouvelle car le Tour de France bénéficiera de températures d’été. L’interrogation reste sur les supporters au bord des routes… Je suis impatient de voir à quoi ressemblera le Tour cette année quand l’activité en France aura repris. Seule la guerre mondiale a empêché le déroulement de la Grande Boucle. Notre monument aura donc résisté au coronavirus. Je pense bien évidemment à mes coureurs et à mes sponsors qui nous aident à vivre cette magnifique aventure humaine. Le Tour est plus fort que le reste."

  • Emanuel Buchmann (BORA - Hansgrohe)

Emanuel Buchmann lors sa victoire au Tour du Pays Basque 2019.
Emanuel Buchmann lors sa victoire au Tour du Pays Basque 2019. © MAXPPP

"D'une part, il est bon de savoir à quoi nous pouvons nous attendre. D'autre part, le chemin qui mène au Tour est maintenant encore plus long que prévu. Mentalement, ce sera un défi, mais j'essaie de rester concentré et de faire mon entraînement de semaine en semaine. Le moment où les courses commenceront sera également décisif, car nous pourrons alors commencer à élaborer un plan spécifique. Selon la situation, il pourrait même être possible d'avoir un camp d'entraînement en altitude en juin, ce qui serait un bon changement par rapport à la routine d'entraînement actuelle."

  • Jérôme Pineau (Manager de B & B Hôtels-Vital Concept)

Jérôme Pineau, le patron de l'équipe B & B Hôtels-Vital Concept.
Jérôme Pineau, le patron de l'équipe B & B Hôtels-Vital Concept. © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

"Pour le moment nous allons attendre de voir comment nos coureurs vont répondre à cette longue période de confinement. J’entends par-là, entretien, préparation physique mais surtout sérieux et professionnalisme… Donc nous verrons à la sortie des coureurs, nous ferons un point et essaierons d’établir une première liste assez rapidement. Contrairement à d’autres équipes, je n’ai pas l’unique parole sur la sélection. Ce n’est donc pas moi qui vais faire la liste mais j’ai complètement confiance en mes directeurs sportifs. L’équipe sera belle et sera motivée au départ de cette Grande Boucle."

  • David Gaudu (Groupama - FDJ)

David Gaudu, le coéquipier de luxe de Thibaut Pinot chez Groupama - FDJ.
David Gaudu, le coéquipier de luxe de Thibaut Pinot chez Groupama - FDJ. © AFP

"C’est une bonne nouvelle que l’on puisse faire le Tour de France, c’est la vitrine de notre saison. C’est un soulagement mais il démarrera deux mois plus tard que prévu, et il va falloir s’accrocher jusque-là. Ça ne change pas grand chose pour l’entraînement actuel, on va continuer à faire des exercices sur home trainer. Fin août, c’est encore très loin mais ça va arriver vite en même temps. Il faudra préparer tout ça avec l’équipe et les entraîneurs."

  • Christophe Laporte (Cofidis)

Tour de France 2020 : Alaphilippe, Froome... Le peloton salue le report

"Nous sommes forcément très heureux : c’est une très bonne nouvelle pour le cyclisme mais aussi pour tout le pays ! Dans une saison de cyclisme, nous avons collectivement besoin de vibrer et le Tour de France va y contribuer. On va avoir le temps de s’y préparer et cela relance forcément la motivation. Sans compter ma blessure en Argentine, je n’ai plus recouru depuis Paris-Bourges l’an dernier donc j’ai vraiment envie de pouvoir refaire des courses. J’aurais été très déçu que la Grande Boucle soit annulée. Désormais, nous connaissons notre objectif principal et on peut commencer à s’y préparer pleinement !"

  • Elia Viviani (Cofidis)

Viviani plus fort que Manzin à Ebolowa.
Viviani plus fort que Manzin à Ebolowa. © La Tropicale

"Nous savons tous à quel point le Tour de France est important. Nous avions besoin d’une date afin de retrouver de la motivation au quotidien. Nous espérons pouvoir disputer d’autres courses avant la Grande boucle mais on sait déjà qu’il faudra être prêt le 29 août. Comme tous les coureurs, j’ai hâte de pouvoir m’entraîner à nouveau en extérieur afin de me présenter au départ de la Grande Boucle dans la meilleure forme possible. Mais en tant que sportifs professionnels, nous devons continuer à montrer l’exemple, à respecter les règles édictées afin de continuer à mener cette bataille tous ensemble contre ce virus."

  • Vincent Lavenu (Manager d'AG2R La Mondiale)

Vincent Lavenu, le manager général d'AG2R La Mondiale.
Vincent Lavenu, le manager général d'AG2R La Mondiale. © DAVID STOCKMAN / BELGA MAG / BELGA VIA AFP

"Le calendrier a été chamboulé derrière ça. De nouvelles perspectives se sont ouvertes à nous. Ce sera l'événement majeur de la saison, le plus grand événement sportif mondial qui sera organisé. Ce sera un moment important. C'est essentiel que Romain Bardet soit au départ. Il est encore un peu tôt pour annoncer la couleur. Il faut apprécier le moment, apprécier la nouvelle : le Tour a de grandes chances d'avoir lieu. On va tout faire pour aligner une équipe compétitive. On aura un groupe très solide avec Romain Bardet, avec Pierre Latour, Oliver Naesen et Benoît Cosnefroy. Le mieux possible au général et de belles victoires d'étapes. On aura de beaux arguments pour ça. 

On n'a pas d'infos encore précises sur les courses de prépa. On sait qu'il y en aura. Certaines sont déjà programmées en août et auront lieu. D'autres seront reprogrammées à ce moment là. On espère que le Dauph sera là. une épreuve importante en elle même, on espère qu'elle pourra faire son rôle de tremplin. Il va falloir organiser le calendrier de chaque coureur. Faire au mieux pour que chacun soit prêt."

  • Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step)

Sur le Tour de France 2019, Julian Alaphilippe, porteur du maillot jaune 14 jours, a soulevé les foules !
Sur le Tour de France 2019, Julian Alaphilippe, porteur du maillot jaune 14 jours, a soulevé les foules ! © AFP

"C'est une super nouvelle [...] Je ne vous cache pas que c'est avec une grande joie parce que je commençais à perdre espoir quand on voit le climat actuel. C'est un élan de motivation. Maintenant, on a une date et on sait que ça va aussi donner beaucoup de joie aux Français. Et ça voudrait dire que la situation sanitaire aura beaucoup évolué. Je l'espère en tout cas."

>>> Retrouvez sa réaction en intégralité ci-dessous <<<

  • Chris Froome (Team Ineos)

Chris Froome, le quadruple vainqueur du Tour de France.
Chris Froome, le quadruple vainqueur du Tour de France. © Kazuhiro NOGI / AFP

"C'est la nouvelle que beaucoup d'entre nous attendions. C'est un peu de lumière au bout du tunnel. Le Tour devrait commencer le 29 août, en supposant que tout se passe bien. Je sais que cette période a été compliqué pour chacun d’entre nous, et qu’une course de vélo n’est pas importante dans tout ça. Mais ayons l’espoir de pouvoir retourner dans une sorte de normalité dans un futur proche."

  • Cédric Vasseur (Manager de Cofidis)

Cédric Vasseur, le manager général de Cofidis.
Cédric Vasseur, le manager général de Cofidis. © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

"C’est d’abord une grande bouffée d’oxygène dans un contexte difficile. C’est la première bonne nouvelle que le monde du sport accueille depuis le début de l'épidémie, après les annulations en série, que ce soit celle des Jeux Olympiques ou de l’Euro de football. On attendait avec beaucoup d’impatience un message d’espoir. Le fait, premièrement de voir le Tour de France 2020 maintenu, et à des dates beaucoup plus plausibles sur le plan sanitaire, ça va permettre à tout le monde de recentrer ses activités, de se remotiver.

Pour être honnête, ces dernières semaines on ne savait pas trop où on allait. Après plus de trois semaines de confinement, une certaine forme de démotivation a pu commencer à s’installer. Quand on a une lumière comme celle du Tour de France, on retrouve un objectif, on sait aussi pourquoi on travaille. Dans notre sport, on a besoin de visibilité, on a besoin de se fixer des objectifs précis. Le menace d’une saison blanche, complètement gâchée, est écartée. Maintenant, tout n’est pas définitif et il va falloir prendre des mesures particulières. Mais, l’officialisation du report du Tour, est forcément une très bonne chose."

>>> Retrouvez sa réaction en intégralité en CLIQUANT ICI <<<

  • Christian Prudhomme (Directeur du Tour de France)

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France.
Christian Prudhomme, directeur du Tour de France. © France tv sport

"J'ai eu au téléphone hier 49 élus du parcours du Tour de France, toutes et tous m'ont dit : 'oui nous serons là' ! Nous travaillons depuis plusieurs semaines avec tous les services de l'état bien évidemment, en lien aussi avec les familles du cyclisme [...] Il n'avais jamais eu lieu aussi tard mais il se déroulera du 29 août au 20 septembre. Il faut quatre à six semaines d'entraînement aux coureurs, ensuite il faut un autre petit mois avec des épreuves de référence comme le Critérium du Dauphiné qui, je l'espère, aura lieu, sans doute raccourci, en préparation au Tour de France. Il faut effectivement que les coureurs puissent s'entraîner car ils sont en ce moment en confinement. Et c'est ça le plus important, parce que bien évidemment, dans 'Tour de France", le plus important c'est 'France' ! Donc c'est la situation sanitaire du pays et que tout sera fait en lien et en suivant les recommandations du gouvernement."

>>> Retrouvez sa réaction en intégralité ci-dessous <<<

  • Emmanuel Hubert (Manager d'Arkéa Samsic)

Emmanuel Hubert, le manager du Team Arkéa-Samsic.
Emmanuel Hubert, le manager du Team Arkéa-Samsic. © PHOTOPQR/L''EST REPUBLICAIN

"Je tiens à saluer les efforts conjugués de tous et toutes pour que le Tour de France puisse avoir lieu cette année. Bravo aux organisateurs qui ont tout mis en oeuvre pour que la plus grande épreuve cycliste au monde puisse se disputer. C'est une bonne nouvelle porteuse d'espoirs."

France tv sport francetvsport