Thibaut Pinot
Thibaut Pinot | LUIS ANGEL GOMEZ / BettiniPhoto / DPPI

Tour de France 2019 : Thomas, Alaphilippe, Pinot : Le contre-la-montre en questions

Publié le , modifié le

Le seul et unique contre-la-montre individuel a lieu ce vendredi autour de Pau sur 27 kilomètres. Au programme, un tracé légèrement vallonné sur lequel Geraint Thomas sera logiquement favori.

C'est le jour du contre-la-montre ! Autour de Pau, les spécialistes du contre-la-montre vont se régaler sur 27 kilomètres ce vendredi. Un parcours légèrement vallonné qui devrait plaire aux coureurs puissants, d'autant plus qu'il y a peu de relance, notamment dans la première partie.

Tour de France 2019 : Thomas, Alaphilippe, Pinot : Le contre-la-montre en questions

Qui peut empêcher Thomas de remporter l’étape ?

Sur un parcours légèrement vallonné, les purs spécialistes du contre-la-montre ne devraient pas être avantagés. On se tournera donc vers les hommes forts et donc logiquement Geraint Thomas qui a prouvé qu’il était encore favori à sa propre succession. L’an dernier, entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette, les seuls Dumoulin et Froome l’avaient devancé. Les deux étant absents cette année, le Britannique est logiquement favori du chrono. Pour le concurrencer, on misera sur Wout van Aert, vainqueur du contre-la-montre du dernier Dauphiné ou encore sur son coéquipier Steven Kruijswijk, à l’aise dans l’exercice.

Julian Alaphilippe peut-il garder son maillot ?

La question va occuper les esprits jusqu’au départ de Julian Alaphilippe sur le contre-la-montre autour de Pau. Avec 1’12’’ d’avance sur Geraint Thomas, le Français a un vrai matelas. Est-il suffisant ? Sur le dernier Dauphiné, il avait terminé dans les temps des Kruijswijk, Yates ou Buchmann sur 26 kilomètres autour de Roanne. Évidemment, Thomas fera mieux que ces hommes-là mais nous manquons de repères pour connaître sa valeur face à Alaphilippe. D’autant plus que ce dernier a tout de même fait beaucoup d’efforts depuis le départ de la Grande Boucle.

Quelle place pour Pinot ?

La rage de Thibaut Pinot peut-elle l’aider dans son opération contre-la-montre ? Champion de France 2016 et vainqueur du chrono du Tour de Romandie la même année, le Franc-Comtois stagne depuis mais a évoqué des progrès en raison d’un changement de position. Sur le dernier Dauphiné, il avait pris la 12e place dans les temps de Richie Porte. S’il pouvait rééditer la performance, ce serait intéressant pour lui même si repousser Quintana ou Martin à un peu plus d’une quinzaine de secondes ne serait pas du luxe.