Egan Bernal en jaune à Tignes
Egan Bernal en jaune à Tignes | Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Tour de France 2019 : Neutralisation, Bernal en jaune, pas de vainqueur, les questions de la 19e étape

Publié le , modifié le

La 19e étape du Tour de France 2019 s'est achevée au sommet de l'Iseran dans le flou le plus total. Pourquoi l'étape a été arrêtée ? Les organisateurs auraient-ils pu prendre une autre décision ?Pourquoi il n'y a pas eu de vainqueur ? Quel est le nouveau classement général ? Nous répondons aux questions que vous vous posez sur cette journée mémorable.

Pourquoi arrêter la course ?

C’est à 27 kilomètres de l’arrivée que les organisateurs ont décidé de stopper la course. Depuis plusieurs minutes, des photos de l’orage de grêle qui avait sévi un peu plus bas affluaient sur les réseaux sociaux. La route rendue impraticable et extrêmement dangereuse a poussé les organisateurs à arrêter la course immédiatement. Au micro de France.tv Sport, Christian Prudhomme, patron du Tour de France, a confirmé que la décision avait été prise après l’orage et une “coulée de boue de 20 mètres de long et de 50 centimètres d'épaisseur” qui a coupé la route. Les coureurs, qui n’avaient pas encore vu l’état de la chaussée et les coulées de boue à certains endroits n’ont pas compris la décision, ce qui a donné quelques images étonnantes. “La sécurité a primé”, a évacué Marc Madiot, manager de la Groupama-FDJ.

à voir aussi Tour de France 2019 : orage de grêle, coulées de boue : la météo met la Grande Boucle à l'arrêt Tour de France 2019 : orage de grêle, coulées de boue : la météo met la Grande Boucle à l'arrêt

Les organisateurs auraient-ils pu prendre une autre décision ?

Dans l'absolu, oui. Écartons d'emblée l'hypothèse d'une course arrêtée puis reprise au pied de la dernière montée vers Tignes. La route bloquée a longtemps cantonné les coureurs à Val d'Isère dans la vallée et le podium protocolaire a été très tardif pour Egan Bernal, Peter Sagan et Romain Bardet, preuve qu'imaginer que la course pouvait reprendre dans un temps raisonnable était illusoire. En revanche, les organisateurs auraient pu décider d'annuler purement et simplement l'étape. "L'Iseran ce n'est quand même pas rien, il fallait prendre en compte les écarts", s'est exprimé Christian Prudhomme.

Pourquoi il n’y a pas de vainqueur d’étape ?

Egan Bernal n’a toujours pas remporté la moindre étape en deux Tours de France et pourtant il est le nouveau patron de la Grande Boucle. Si les organisateurs ont décidé d’arrêter les temps au sommet de l’Iseran, il a aussi été décidé que la 19e étape du Tour de France n'aurait pas de vainqueur. "Après les événements météorologiques qui ont conduit à l'arrêt de l'étape pour des raisons de sécurité, aucun vainqueur ne sera déclaré pour l'étape de Tignes", a écrit l’organisation du Tour de France sur son site internet. Donner un vainqueur sur une ligne d'arrivée qui n'était pas celle prévue semblait impossible, les stratégies de course aurait évidemment été différentes. La dernière fois qu'une étape du Tour n'a pas eu de vainqueur c'était en 1995, le 19 juillet, en hommage à Fabio Casartelli, décédé la veille dans la descente du Portet-d'Aspet.

Quel est le classement général après la 19e étape ?

"Les temps ont été pris à l'ancienne, à la main, au col de l'Iseran", nous a appris Christian Prudhomme. En attaquant dans l’ascension, Egan Bernal a fait une excellente opération, il est désormais maillot jaune du Tour de France. Julian Alaphilippe, en difficulté, est désormais son dauphin avec 45 secondes de retard sur le Colombien. Déchu de son maillot jaune, Alaphilippe sait en plus que son podium tient lui aussi à un fil. Derrière lui, Geraint Thomas est pointé à 28 secondes (à 1’16’’ de Bernal), Steven Kruijswijk à 40 secondes (à 1’28’’ de Bernal) et Emanuel Buchmann à 1’07’’ (1’55’’ sur Bernal).