Tour de France 2019 : Matteo Trentin vainqueur en solo de la 17e étape

Publié le , modifié le

Auteur·e : Romain Bonte
Matteo Trentin remporte sa 3e victoire d'étape sur un Tour de France, à Gap
Matteo Trentin remporte sa 3e victoire d'étape sur un Tour de France, à Gap | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Italien Matteo Trentin (Mitchelton-Scott) a remporté la 17e étape du Tour de France disputée entre le Pont du Gard et Gap. Le champion d'Europe signe sa troisième victoire d'étape sur la Grande Boucle après celles obtenues en 2013 et 2014. Le coureur de bientôt 30 ans a fait la différence en sortant en solitaire d'un groupe échappé depuis les premiers kilomètres. Le peloton formé des leaders arrivait tout juste 20 minutes plus tard et Julian Alaphilippe gardait son maillot jaune, sereinement.

La victoire de Trentin

Il était écrit qu'une échappée se formerait rapidement et les dieux de la "petite reine" n'ont pas modifié le scénario. Ils ont juste ajouté quelques degrés de plus, histoire de rendre cette étape un peu plus éprouvante encore. Et c'est donc sous l'impulsion de Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) que la première attaque était amorcée. Après 5 kilomètres, 34 coureurs se détachaient donc du peloton. Consciente que cette échappée était partie pour durer, l'équipe Total Direct Energie essayait de rouler pour revenir, en vain.

Le mauvais timing de Total Direct Energie

Anthony Turgis (Total Direct Energie) et Elie Gesbert ( Arkéa Samsic) tentaient alors de s'inviter à la fête. Mais il était déjà trop tard… Le groupe prenait 2'45 d'avance et le rythme à l'avant de la course (près de 52 km/h de moyenne) ne faiblissait pas. De son côté, le peloton était emmené par la Deceuninck-Quick Step. Julian Alaphilippe restait jusqu'à preuve du contraire le patron. Dans une étape finalement peu mouvementée, le sprint intermédiaire apportait un peu de dynamisme. Andrea Pasqualon se montrait le plus rapide à Vaison-la-Romaine pour récupérer les 20 points.

Les fuyards n'étaient visiblement pas gênés par les températures élevées et l'écart se creusait au fil des kilomètres pour se stabiliser à huit minutes. Au sommet de la côte de la Rochette-du-Buis (4e catégorie), ce groupe comprenant 18 nationalités différentes ne faiblissait pas, et ce, même sous la pluie. Les échappés comptaient jusqu'à 14'40 d'avance, à 40 kilomètres de l'arrivée. Peu après, Bauke Mollema déclenchait les premières hostilités avant d'être repris. La nervosité se faisait doucement sentir et suite à une attaque d'Alexis Gougeard et Ben King, ils étaient 11 à se détacher à 27 kilomètres.

Trentin, cinq ans après

Mais Gougeard ne parvenait pas à suivre… La victoire finale allait donc se jouer entre Daniel Oss, Kasper Asgreen, Gorka Izagirre, Tom Scully, Greg Van Avermaet, Vegard Stake Laengen, Pierre-Luc Périchon, Ben King et Matteo Trentin. Ce dernier tentait sa chance dans le col de la Sentinelle. A 11 kilomètres de l'arrivée, Périchon partait en contre, puis c'était au tour d'Asgreen. Au final, Trentin tenait son succès, devançant Kasper Asgreen, et Greg Van Avermaet. Trentin signait sa troisième victoire d'étape sur un Tour de France, après celles obtenues en 2013 et 2014. Ce n'est que 20 minutes plus tard que le peloton, emmené par le maillot jaune Julian Alaphilippe, franchissait la ligne.