Tour de France 2019 - L'étape pour De Gendt, le maillot jaune pour Alaphilippe, la bonne opération pour Pinot

Publié le , modifié le

Auteur·e : Christophe Gaudot
Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot sur la ligne à Saint-Étienne
Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot sur la ligne à Saint-Étienne | Marco Bertorello / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) a remporté la huitième étape du Tour de France entre Mâcon et Saint-Étienne alors que Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) récupère le maillot jaune après une attaque en duo dans le final avec Thibaut Pinot (Groupama-FDJ). Ce dernier fait la bonne opération du jour en récupérant 28 secondes sur tous ses adversaires au classement général.

Quel feu d'artifice ! A la veille du 14 juillet, un duo de Français a enflammé le finale de la huitième étape du Tour tracée sur un parcours accidenté entre Mâcon et Saint-Étienne. Julian Alaphilippe a attaqué dans la Côte de la Jaillère et a récupéré du même coup le maillot jaune alors que Thibaut Pinot qui a sauté dans sa roue récupère 28 secondes sur tous ses adversaires au classement général. Geraint Thomas a chuté à 15 kilomètres de l'arrivée, sans gravité et sans conséquence.

Pinot-Alaphilippe, quel duo !

Qu'elle était belle cette image de l'attaque de Julian Alaphilippe avec Thibaut Pinot dans sa roue dans le final de cette huitième étape. Alors que l'on attendait logiquement le premier pour aller récupérer le maillot jaune, le second n'a pas hésité à le suivre pour rappeler à ses adversaires qu'il faudra bel et bien compter sur lui dans ce 106e Tour de France. En sautant son compatriote sur la ligne pour la bonification, Pinot fait les bons comptes : deux secondes au sommet de la dernière côte du jour, six sur la ligne plus les vingt d'écart entre le duo et le groupe des favoris, c'est une journée à 28 secondes pour le leader de la Groupama-FDJ qui est désormais le favori le mieux classé au général.

Pour Julian Alaphilippe, le coup annoncé est réussi. Après avoir perdu de peu le maillot jaune à La Planche des Belles Filles, le numéro un mondial a récupéré son bien à la pédale comme il l'avait promis. Dans la Côte de la Jaillère, son attaque a encore fait très mal au peloton et le seul Pinot a pu le suivre. Le duo a ensuite collaboré parfaitement pour creuser l'écart sur le reste des favoris qui a eu du mal à s'organiser. Troisième de l'étape, Alaphilippe compte désormais 23 secondes d'avance sur Ciccone, 53 sur Pinot, 1'12'' sur Thomas et 1'16'' sur Bernal et va pouvoir conserver cette tunique quelques jours de plus.

Le festival De Gendt

L'autre animateur du jour s'appelle Thomas De Gendt (Lotto-Soudal). Présent dans le quatuor parti à l'avant en compagnie d'Alessandro De Marchi (CCC), Ben King (Dimension Data) et Niki Terpstra  (Total Direct Energie), le Belge a été le dernier à résister pour s'offrir sa deuxième victoire d'étape sur le Tour de France après le Chalet-Reynard au Mont Ventoux en 2016. Comme à son habitude, De Gendt n'a pas compté ses efforts pour résister d'abord aux équipiers de Michael Matthews notamment qui visaient un sprint final puis aux Astana et aux Education First qui ont pris le relais dans le dernier tiers de la course. De Gendt s'est en plus permis de passer en tête de toutes les ascensions du jour pour revenir à six points de son coéquipier Tim Wellens au classement du meilleur grimpeur.