Tour de France 2019 : Bernal, Groupama-FDJ et Bardet : la 20e étape en questions

Publié le , modifié le

Auteur·e : Christophe Gaudot
Egan Bernal
Egan Bernal | Marco Bertorello / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Sur un parcours raccourci et qui s'est transformé en course de côte, quel scénario ? Les Groupama-FDJ vont-ils vouloir "venger" Pinot ? Et enfin, Romain Bardet est-il assuré du maillot à pois à Paris ? Ce sont nos questions pour la 20e étape du Tour de France !

Quel scénario ?

Amputée des deux tiers de ses difficultés, à savoir le Cormet de Roselend et la Côte de Longefoy, cette 20e étape est moins terrible que prévue. Reste Val-Thorens et ses 33,4 kilomètres de montée à 5,5% de moyenne. Une course de côte pour une étape qui compte 33 kilomètres d'ascension sur 59 au total ? Sans aucun doute. Avec très peu de kilomètres, le rythme pourra être extrêmement soutenu, peut-être encore plus qu'avec une journée complète. La montée de Val-Thorens est longue, il ne faudra donc pas s'attendre à des mouvements de bonne heure. En revanche, il y a de fortes chances pour que les leaders se jouent la victoire d'étape.

La Groupama-FDJ en pensant à Pinot ?

Vendredi, la Groupama-FDJ a dit adieu à son leader, Thibaut Pinot, contraint d’abandonner à cause d’une lésion musculaire à la cuisse gauche. David Gaudu, Rudy Molard et Sébastien Reichenbach ont prouvé qu’ils étaient en forme depuis le début du Tour. Peuvent-ils se battre pour un succès d’étape de prestige à Val-Thorens pour l’ultime arrivée en altitude du Tour de France 2019 ? On aurait tendance à penser que oui. Gaudu, même s’il a montré des signes de fatigue dans les Alpes, a mis le feu au groupe des favoris dans les Pyrénées.

Le maillot à pois solidement accroché sur les épaules de Bardet ?

86 points jeudi, toujours 86 points vendredi. Romain Bardet n’a pas réussi à prendre l’échappée du jour jeudi entre Saint-Jean-de-Maurienne et Tignes. Heureusement pour lui, ses adversaires directs, Wellens et Caruso n’ont pas marqué beaucoup de points. La suppression du Cormet de Roselend et la Côte de Lonegfoy ne sont pas forcément une bonne opération pour lui puisque le vainqueur à Val-Thorens, où 40 points seront distribués, a de grandes chances d’être à pois dimanche sur les Champs. Surtout s’il s’appelle Egan Bernal.