Tour de France 2019 : Alaphilippe vainqueur du contre-la-montre et plus que jamais maillot jaune

Publié le , modifié le

Auteur·e : Christophe Gaudot
Julian Alaphilippe
Julian Alaphilippe | JEFF PACHOUD / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Un peu à la surprise générale, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) a remporté la 13e étape du Tour de France, un contre-la-montre autour de Pau (27 km). Le Français accroît son avance sur Geraint Thomas (Ineos), deuxième de l'étape à 14'' devant Thomas De Gendt (Lotto-Soudal). Thibaut Pinot a fait mieux que limiter la casse et confirme son excellente forme.

Incroyable Julian Alaphilippe ! Le Français ne pensait pas à garder son maillot jaune, c’est la victoire d’étape qu’il est venu chercher à Pau sur ce contre-la-montre. Le vainqueur d’Épernay confirme son statut de grand homme de ce Tour de France 2019 et accroche son quatrième succès en carrière sur la Grande Boucle. Tous les spécialistes attendus ont dû se ranger derrière le Français qui a devancé Geraint Thomas de 14 secondes et qui compte désormais 1'26'' d'avance au classement général. Le Britannique, deuxième du jour devant Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) creuse un peu plus l'écart avec tous ses adversaires au général.

Le tenant du titre est évidemment l'autre vainqueur du jour. Deuxième de l'étape, le Britannique se pose en patron du Tour de France derrière Julian Alaphilippe. Au classement général, il compte 46 secondes d'avance sur son plus proche poursuivant Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), très bon sixième du jour (+45'') et 1'18'' sur Enric Mas (Deceuncinck-Quick Step), neuvième sur la ligne à 58 secondes du vainqueur. Un peu plus loin encore, on retrouve Egan Bernal (Ineos). Le Colombien a sans doute définitivement perdu toute chance de jouer sa carte dans son équipe en prenant la 22e place du chrono à 1'36'' d'Alaphilippe. Au général, il est désormais devancé par Thomas de 1'26''. Derrière lui, Thibaut Pinot revient à toute vitesse.

Pinot surprenant

Il va sans doute regretter longtemps cette bordure à Albi. Sur le contre-la-montre de Pau, le leader de la Groupama-FDJ a mis toute sa rage dans ses jambes et a été énorme pour faire mieux que limiter la casse. Sur la ligne, Pinot n'est devancé que par Thomas, Uran, Porte et Kruijswijk parmi les favoris du Tour de France. Septième à 49 secondes d'Alaphilippe, il n'en a lâché que 35 sur Geraint Thomas. Sans la perte du temps à Albi, il ne serait aujourd'hui qu'à 16 secondes du vainqueur sortant. Sa situation au général est en tout cas bien meilleure après ce chrono. Septième, Pinot est certes repoussé à 1'56'' de Thomas mais n'est plus qu'à 1'10'' du podium. Surtout, sa forme est plus étincelante que jamais. Et la montagne arrive.

Van Aert à terre

Comme attendu, ce contre-la-montre a été terrible pour Romain Bardet. Déjà largué au général après avoir lâché du temps dans le contre-la-montre par équipes et à La Planche des Belles Filles, l’Auvergnat a encore aggravé son cas avec un temps de 37'26'', loin bien loin du vainqueur du jour (+2'26'') et de tous ses adversaires au classement général. Le podium semble être désormais une chimère pour le deuxième du Tour 2016 qui va sans doute se réorienter vers la lutte pour les victoires d’étapes.

Une journée marquée par la chute impressionnante de Wout van Aert (Jumbo-Visma). Le Belge a malheureusement pris trop à la corde un virage du final du contre-la-montre et s’est accroché à une barrière. Selon son équipe, il souffre d’une grave blessure à la jambe droite et a été évacué en ambulance. Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) a lui aussi chuté et a parcouru les ultimes hectomètres dans la souffrance.

à voir aussi Tour de France 2019 : Wout Van Aert abandonne après une lourde chute Tour de France 2019 : Wout Van Aert abandonne après une lourde chute