Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) sort des fumigènes
Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) sort des fumigènes du virage des Hollandais | Jeff PACHOUD / POOL / AFP

Tour de France 2018 : Romain Bardet remet le contact

Publié le , modifié le

Le dernier volet du triptyque alpin s’est achevé sur un sprint au sommet de l’Alpe d’Huez. Romain Bardet termine sur une bonne note et peut encore rêver du podium du Tour de France en troisième semaine.

Fini de ruminer. La SKY a beau mâcher la course menu avec ses dévoreurs de bitume, Romain Bardet a enfin desserré les dents. Plusieurs attaques libératrices au plus fort de la pente, là où l’air vient à manquer et les jambes à piquer. « J’ai joué mon va-tout de loin », dira l’auvergnat après l’arrivée. Suffisant pour distancer Froome et Thomas pendant quelques minutes. Pas assez pour faire la différence et succéder à Thibaut Pinot, dernier vainqueur français en 2015. « Romain était certainement le coureur le plus fort dans la montée de l’Alpe d’Huez, avance Julien Jurdie son directeur sportif. Il était même frustré car il se sentait fort. » Y compris pour remporter le sprint royal avec Thomas, Froome, Dumoulin et Landa. « Je ne pensais pas qu’on arriverait groupé pour la gagne mais j’ai fait le maximum. »

Rester au contact avant les Pyrénées

Dans l’emballage finale, le maillot jaune aura le dernier mot devant Dumoulin et Bardet. Suite à l'abandon de Vincenzo Nibali, 1 minute et 17 secondes séparent désormais Tom Dumoulin, troisième du classement général et premier des non-Sky, de Romain Bardet, cinquième. Si l’important était aussi de se rassurer sur ses possibilités dans ce Tour de France, cette étape de l’Alpe d’Huez a donné des signes positifs au leader d’AG2R-La Mondiale. L’objectif est désormais de faire le dos rond à Mende et sur la route de Carcassonne avant d’aborder les Pyrénées. « On s’est bien battu et on a grignoté des secondes à des adversaires très importants. La troisième semaine sera décisive, reprend Jurdie. On sait que Froome a fait le Giro et que Thomas a souvent des difficultés en troisième semaine, c’est pour cela que c’est très important de rester au contact. » Rester au contact avant de le remettre dans la dernière ligne droite.

De notre envoyé spécial