Romain Bardet (Ag2r) en difficulté
Romain Bardet (Ag2r) en difficulté | AFP - Philippe LOPEZ

Tour de France 2018 - Romain Bardet (Ag2r) malchanceux

Publié le , modifié le

Pour cette ultime étape bretonne lors de la 6e étape du Tour de France, Romain Bardet (Ag2r) espérait profiter de l'arrivée Mûr de Bretagne pour réaliser un coup. Finalement, en raison d'un problème mécanique, le prétendant au podium final a concédé 31 secondes. Et son coéquipier Pierre Latour, parti à l'attaque, est passé tout près de la victoire, pour finir en deuxième position derrière Dan Martin (UAE). "Ce n'est pas une bonne opération", avouait Julien Jurdie, le directeur sportif de la formation française.

"Pierre avait décidé d’attaquer à 800m de la ligne. Ensuite, on a un peu hésité avec le problème mécanique de Romain dans le final." Julien Jurdie, directeur sportif de l'équipe Ag2r, avait la mine des mauvais jours. Son leader, Romain Bardet, a laissé s'échapper 31 secondes. Tout cela à cause d'un souci mécanique. Une fois la ligne d'arrivée franchie, le prétendant au podium final n'a pas traîné. Les bus restés au pied de Mûr de Bretagne, il a rapidement pris le chemin retour, pour refaire en sens inverse une ascension qui a réduit à néant ses espoirs du jour.

"C’est toujours désagréable de perdre des secondes sur un problème mécanique", regrettait Jurdie. Pour éviter de laisser filer de précieuses secondes, l'équipe Ag2r a paré au plus pressé. "On a pris l’option de ne pas changer son vélo avec la voiture, sinon on aurait perdu encore plus de temps", expliquait le directeur sportif. L'exemple de Tom Dumoulin (Sunweb), qui a perdu 53" sur crevaison après avoir patienté pour être secouru par son équipe, les a dissuadé de faire de même.

L'ascension avec le vélo de Gallopin

Du coup, Tony Gallopin lui a cédé son vélo. "On a réussi à le réintégrer dans le peloton, avec Oliver Naesen, mais une montée sèche comme celle-ci... En plus, il est très sensible et a payé ses efforts en se faisant décrocher du groupe maillot jaune", notait Julien Jurdie, qui ne pouvait pas se satisfaire de la deuxième place de Pierre Latour"On aurait été content d’offrir la victoire à Romain. Ce n’est pas une bonne opération."

A son arrivée, la dauphin de Dan Martin sur la ligne lâchait: "Ca fait ch(...). On rattrapera le truc dans les prochains jours", glissait Latour, avant de rejoindre à son tour ses coéquipiers. Après avoir compté 50 secondes d'avance sur Chris Froome (Sky) après sa chute, Romain Bardet compte désormais 43 secondes de retard sur le Britannique.

De notre envoyé spécial

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze