Tour de France 2018 : Richie Porte, la malédiction

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Richie Porte

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Il était arrivé sur le Tour de France avec de grosses ambitions. Pourquoi pas un podium, voire une victoire finale. Et finalement, Richie Porte ne survit pas à la première semaine. Le leader de la BMC est tombé dans les premiers kilomètres de la 9e étape. En larmes, il n'a pas pu reprendre place sur son vélo et abandonne pour la deuxième année consécutive sur la Grande Boucle.

Dans son maillot jaune Greg Van Avermaet avait prévenu que l'objectif principal n'était pas de jouer sa propre carte sur les pavés, mais de protéger son leader. "L'objectif principal est de l'amener sur le podium final. Six coureurs vont s'occuper de lui", avait-il déclaré à la veille du départ de l'étape. C'est raté pour la BMC. Richie Porte est tombé dans les tout premiers kilomètres de l'étape, avant même les premiers secteurs pavés. 

Touché à l'épaule, il n'a pas pu continuer la course et est resté sur le bas côté, en larmes. L'Australien quitte le Tour sans même pouvoir s'illustrer en montagne, décidément maudit. L'année dernière, une terrible chute dans la descente du Mont du Chat l'avait contraint à l'abandon alors qu'il semblait en jambes et peut-être capable de rivaliser avec Chris Froome.

On peut vraiment parler de chat noir, voire de malédiction. Richie Porte n'arrive plus à terminer des tours de trois semaines. Sur ses 5 dernières participations, il en est à 3 abandons. Déjà qu'il n'est pas en réussite sur cette exercice : seulement deux tops 10 en 12 participations aux grands tours, et aucun podium. Son meilleur résultat reste pour le moment une 5e place, obtenue lors du Tour de France 2016.

A 33 ans, l'Australien commence à manquer de temps. Espérons pour lui qu'il rompe la malédiction avec le team Trek Segafredo, qu'il devrait rejoindre la saison prochaine.