Marcel Kittel nouveau maillot Vert Tour de France 2017
Marcel Kittel (Quick-Step Floors) s'empare du Maillot Vert. | Jeff PACHOUD / AFP

Tour de France 2017 : troisième victoire d'étape pour Marcel Kittel qui s'empare du Maillot Vert

Publié le , modifié le

Intraitable. Toujours aussi puissant, le coureur de la Quick-Step Floors, Marcel Kittel, a réglé le sprint massif à Nuits-Saint-Georges pour engranger sa troisième victoire d'étape sur cette 104e édition du Tour de France. Le sprinteur allemand a devancé Edvald Boasson Hagen (Team Dimension Data), remplaçant attitré de Mark Cavendish, d'un petit boyau ! Arnaud Démare (11e), trop loin au départ du sprint, a perdu son maillot Vert aux dépens de Marcel Kittel.

Comme hier à Troyes ou comme lors de la deuxième étape à Liège, c'est Marcel Kittel qui était plus fort que tout le monde aujourd'hui. Mais cette fois-ci, Arnaud Démare était bien plus loin.  Le Français, totalement dépassé dans le sprint final, a perdu son maillot Vert aux dépens de l'Allemand. Et comme d'habitude, ce fut le calme plat pendant 213.5 kilomètres bien que les paysages enivrants des vignobles bourguignons nous ont permis de rester éveillés jusqu'à l'emballage final. Et à ce jeu-là, l'Allemagne a sorti son meilleur millésime.

Un boyau et puis c'est tout

S'il prouve encore une fois qu'il est le meilleur sprinteur du peloton, il faut tout de même noter qu'aujourd'hui, la victoire a été particulièrement difficile à se dessiner. D'un mini boyau, Marcel Kittel a bel et bien devancé Edvald Boasson Hagen, remplaçant de Mark Cavendish chez Team Dimension Data. A l'arrivée, il a fallu plusieurs minutes pour que les commissaires, après visionnage de la photo finish, valident le 12e succès sur le Tour de France du coureur allemand qui égale d'ailleurs la marque du légendaire Erik Zabel, six fois maillot Vert à Paris.

Arnaud Démare hors du coup

Ce troisième succès cette année, Marcel Kittel la doit également au train de sa formation. Ses puissants coéquipiers de la Quick-Step Floors ont mis un train d'enfer pour rester le plus haut possible du peloton sur les trois derniers kilomètres. D'ailleurs, certains ont perdu la course à ce moment-là. Ainsi que le Maillot Vert pour Arnaud Démare. Si Nacer Bouhanni (Cofidis) a tenté de perturber le train de la FDJ, ce n'est pas lui qui a fait perdre la course à son rival. Dans les 500 derniers mètres, Démare n'a jamais réussi à se sortir des barrières, partant finalement de trop loin pour disputer la victoire. Bouhanni, de son côté, a pris la huitième place alors qu'il se trouvait dans la roue du vainqueur à quelques hectomètres... 

Tout comme les trois autres sprints massifs de cette 104e édition, celui de Nuits-Saint-George aura été explosif. Nul doute que dès mardi prochain, à Bergerac, les costauds du peloton nous offriront un nouveau combat de toute beauté. Et Arnaud Démare n'a clairement pas dit son dernier mot dans la lutte pour le Maillot Vert.

Quentin Ramelet @Quentin_Ramelet