Romain Bardet chrono Dusseldorf
Romain Bardet à l'arrivée, à Düsseldorf. | MATHILDE L'AZOU

Tour de France 2017 : Pinot et Bardet assurent, Latour se montre

Publié le , modifié le

Sous une pluie battante qui a fait chuter plus d'un coureur, les Français ont pour la plupart assuré sur ce chrono inaugural de ce 104e Tour de France. Thibaut Pinot et Romain Bardet terminent à une cinquantaine de secondes du vainqueur Geraint Thomas, dans les temps d'autres leaders comme Richie Porte ou Nairo Quintana. Pierre Latour signe lui la meilleure performance française avec une belle 17e place, à 25 secondes de Thomas. Une belle façon d'inaugurer son maillot de champion de France.

Les Français se sont dans l’ensemble bien sorti des pièges du chrono inaugural de 14km dans les rues de Dusseldorf. Dans un environnement urbain riche en marquages au sol, la pluie est venue compliquer les affaires des coureurs dans l’après-midi. Tony Gallopin en a fait les frais, il s’est retrouvé dans les barrières avant de reprendre son chemin. 

Bardet et Pinot assurent 

Romain Bardet et Thibaut Pinot ont tous deux assuré. Avec un chrono de 16’55 pour le premier, 16’53 pour le deuxième, les deux tricolores ont géré leur effort. L’ancien champion de France de la discipline était plutôt satisfait de son parcours et de sa forme, bien meilleure qu’à Saint-Omer : “J’étais bien sur les parties roulantes mais je n’avais rien à gagner aujourd’hui donc je n’ai pas voulu prendre de risque.”

Le leader d’AG2R a lui aussi limité la casse. Dans un exercice qu’il n’apprécie pas, il n’a perdu que 50 secondes sur le vainqueur du jour Geraint Thomas, parti juste après lui. L’Auvergnat avait le sourire à l’arrivée : “Je me sens bien, j’ai pas pris de risque et j’ai plutôt de bonnes sensations.” Il ne perd au final que quatre secondes sur Richie Porte et trois sur Nairo Quintana. Seul Chris Froome, sixième temps à l'arrivée, est sorti du lot parmi les prétendants à la victoire finale. 

Voeckler savoure, Latour premier fr​ançais

Thomas Voeckler lui a trouvé le moyen, malgré le vent et la pluie, de savourer l’avant-dernier chrono de sa carrière. Dans un exercice “plus stressant que difficile”, le leader de Direct-Energie s’en est sorti sans casse. “J’espère que tout le monde rentrera à bon port” expliquait-il à l’arrivée. L’abandon d’Alejandro Valverde après une violente chute dans les barrières est venu prouver la difficulté des conditions climatiques pour ce départ du Tour.

La vraie satisfaction côté français est venue à la fin de la journée, avec l’arrivée de Pierre Latour. Dans son maillot bleu-blanc-rouge de champion de France du contre-la-montre, le lieutenant de Romain Bardet réalise la meilleure performance française : 17e à 25 secondes de Geraint Thomas. Un premier temps référence pour le coureur de 23 ans : “C’était trempé donc pour les trajectoires c’était compliqué, mais ça allait. De toute façon sur une World Tour je ne pense pas pouvoir espérer mieux pour l’instant”. Le néophyte a surtout pu étrenner son nouveau maillot de champion de France sur la plus belle des courses “C’était ma première fois avec le maillot, c’est top.” déclarait-il tout sourire. Une belle façon de lancer son premier Tour de France. Surtout que, comme il le raconte en riant, cette place dans le top 20 lui a fait gagner son pari avec le staff. En jeu ? "Des Cruesli" 

Youmni Kezzouf @YoumniK