Tour de France 2017 : Peter Sagan exclu, l'équipe Bora-Hansgrohe proteste

Tour de France 2017 : Peter Sagan exclu, l'équipe Bora-Hansgrohe proteste

Publié le , modifié le

Auteur d'un coup de coude sur Mark Cavendish dans le sprint final de la 4e étape, Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) a été exclu du Tour de France. D'abord déclassé, le jury des commissaires a finalement décidé de mettre hors course le quintuple vainqueur du maillot vert. Dans la soirée, l'équipe de Peter Sagan a officiellement contesté la décision des commissaires.

De la joie d'une victoire d'étape à la déception d'une fin de Tour précoce. En 24 heures, Peter Sagan a tout connu. Vainqueur hier à Longwy, le Slovaque a aujourd'hui été exclu du Tour de France. La faute à un coup de coude donné à Mark Cavendish dans le sprint final à Vittel, envoyant le sprinteur britannique dans les barrières. Deuxième de l'étape derrière Arnaud Démare, Peter Sagan a dans un premier temps été déclassé par le jury des commissaires avant que ces derniers ne décident finalement d'exclure le double champion du monde pour comportement dangereux.

VIDÉO. La chute de Mark Cavendish

Lors d'une conférence presse organisée une heure et demie après l'arrivée, les commissaires ont expliqué avoir simplement appliqué le règlement de l'UCI. "Le jury a décidé de disqualifier Peter Sagan du Tour de France 2017. Il a sérieusement mis en danger plusieurs coureurs dans le sprint à Vittel. Nous avons appliqué un article du règlement de l'UCI, suivant lequel les commissaires peuvent décider de la disqualification d'un coureur", a déclaré le président du jury des commissaires, le Belge Philippe Marien.

VIDÉO. La déclaration de Philippe Marien

Mark Cavendish a franchi la ligne d'arrivée le bras replié, souffrant selon les dernières nouvelles de l'épaule. Le sprinteur Britannique a ensuite pris la direction de l'hôpital pour des examens complémentaires. Interrogé par Le Tour sur sa chute, Cavendish s'est montré réservé quant au geste de Peter Sagan. "Je m'entends bien avec Peter, mais là, je ne comprend pas. Qu'il se déporte, passe encore, mais le coude… C'est pas terrible ce qu'il a fait avec son coude. Une chute est une chute, mais je veux qu'il m'explique pour le coude."

"Je lui présente mes excuses"

Peu après son arrivée, Peter Sagan s'était expliqué sur son geste, avouant ne pas avoir vu Mark Cavendish arriver sur sa droite pendant le sprint. "Oui c'est un peu de ma faute. Mark est venu de l'arrière et je ne l'ai pas vu me doubler par la droite. Je n'ai pas eu le temps de me déporter sur la gauche pour l'éviter. Il m'a touché et il est tombé, a expliqué le coureur de Bora-Hansgrohe avant de s'excuser auprès du Britannique. "Oui je lui présente mes excuses parce que ce n'est pas joli de tomber comme ça."

Le Slovaque est ensuite allé voir des membres de l'équipe Dimension Data pour s'expliquer et s'excuser. Pas suffisant pour dissuader l'équipe Sud-Africaine de porter une réclamation demandant l'exclusion de Peter Sagan.

Un événement qui risque de bouleverser ce Tour de France 2017. Figure forte du peloton, Peter Sagan arrivait sur la Grande Boucle avec le statut de double champion du monde et de quintuple vainqueur du maillot vert. Grand favori à sa propre succession, le Slovaque laisse donc le champ libre à Arnaud Démare, Marcel Kittel ou encore Michael Matthews, qui pourraient se parer de vert sur les Champs-Elysées le 23 juillet prochain.  

Bora proteste

Peu avant minuit, l'équipe Bora-Hansgrohe a diffusé un communiqué pour contester officiellement la décision des commissaires d'exclure Peter Sagan. "Peter est resté dans son couloir et ne pouvait pas voir Mark Cavendish sur sa droite" explique l'équipe allemande. "L'équipe est en désaccord avec la décision prise par l'UCI et la conteste officiellement" précise le communiqué. Pourtant, le règlement de l'UCI est formel et précise au chapitre 2, titre 12 : "Les décisions du collège des commissaires sont sans recours."

Mathieu Aellen