Nacer Bouhanni loin derrière Marcel Kittel
Nacer Bouhanni loin derrière Marcel Kittel | YORICK JANSENS / BELGA MAG / BELGA

Tour de France 2017 : Nacer Bouhanni fait le dos rond en attendant mieux

Publié le , modifié le

8e à Liège, Nacer Bouhanni (Cofidis) a essayé de voir les bons côtés de son sprint.

Il a fallu attendre qu’il se mette sur les rouleaux pour entendre le son de sa voix. Nacer Bouhanni avait besoin de digérer son arrivée avant de parler. Dans ses premiers mots, beaucoup de frustration. « Un petit peu déçu. C'était un peu houleux dans le final, Sagan s'est intercalé. On ne s'est pas compris avec Christophe (Laporte), il pensait que je n'étais pas dans la roue de Sagan… » Mais le champion du monde slovaque était bien là, devant lui. Quand Laporte se relève, voilà le Vosgien qui doit suivre Sagan avant de prendre vent de face.

Bouché par Sagan

« Sagan ne lance pas donc il y a une temporisation et c'est la vague de derrière qui revient », regrette le sprinteur de Cofidis, battu largement sur la ligne. Malgré la déception, Bouhanni veut quand même rester positif. « La forme est bonne, assure-t-il, c'est pas un problème de condition physique. » Cette arrivée a rassuré le patron de l’équipe Yvon Sanquer. Même s’il « reste des choses à améliorer », « Nacer avait les jambes », explique-t-il. Une montée en puissance à confirmer.

Xavier Richard @littletwitman