Tour de France 2017 : les échos du vendredi 14 juillet

Tour de France 2017 : les échos du vendredi 14 juillet

Publié le , modifié le

L'Ariège en star du jour, l'équipe de la FDJ décimée, des clous sur la route en 2012 et jour fête nationale : c'est le menu des échos de cette 13e étape du Tour de France.

100%

L'étape entre Saint-Girons et Foix a été la troisième de ce Tour de France à se dérouler à 100% dans le même département, l'Ariège, après celle entre Dole et la Station des Rousses (Jura) et celle entre Périgueux et Bergerac (Dordogne).

Clous

Le peloton n'a probablement pas eu que des bons souvenirs dans l'ascension du mur de Péguère vendredi. En 2012, des clous avaient été jetés dans la montée, provoquant 61 crevaisons. Le ou les auteur(s) n'ont pas été identifiés.

14 juillet

Douze ans qu'un Français n'a pas gagné une étape du Tour le jour de la Fête Nationale. Le dernier à l'avoir fait est David Moncoutié en 2005 à Digne-les-Bains. Un an auparavant, Richard Virenque s'était imposé à Saint-Flour. Parmi les Français à avoir gagné le 14 juillet figurent Laurent Jalabert, Bernard Thévenet ou encore Jacques Anquetil.

Quatre

C'est le nombre de coureurs de l'équipe FDJ à être encore engagés dans le Tour de France après l'abandon vendredi d'Arthur Vichot. L'équipe de Marc Madiot avait déploré dimanche à Chambéry l'arrivée hors-délai de son sprinteur champion de France Arnaud Démare et de ses trois anges gardiens (Delage, Guarnieri et Konovalovas). Cela faisait neuf ans (Barloworld en 2008) qu'une formation n'avait pas perdu autant de coureurs sur le Tour.

francetv sport @francetvsport