Supporteurs TDF Pau
De jeunes supporteurs attendent les coureurs sur la route de Pau. | Jeff PACHOUD / AFP

Tour de France 2017 : Les échos du mercredi 12 juillet

Publié le , modifié le

La première moitié du Tour terminée, une 69e pour Pau, une chapelle qui met à l'honneur les champions de la Grande Boucle et un faux abandon annoncé sur Twitter : c'est le menu des échos du Tour de France pour cette 11e étape.

Andrey Amador.

Dans la nuit de mardi à mercredi, le coureur costaricain Andrey Amador, coéquipier de Nairo Quintana chez Movistar, a annoncé son abandon en raison de douleurs liées à sa chute lors de la 2e étape arrivée à Liège. "Demain, je mets un point final", a-t-il écrit sur Twitter. Avant de finalement prendre le départ à Eymet, une fois son genou traité par les kinés de l'équipe.

Moitié.

Ça y est ! Le Tour, dont la distance totale est de 3.540 kilomètres, est entré dans sa deuxième moitié peu avant l'arrivée mardi à Bergerac.

69.

Pau accueille le Tour de France mercredi et jeudi pour la 69e fois depuis la création de la Grande Boucle. La préfecture des Pyrénées-Atlantiques n'est battue sur ce plan que par Paris et Bordeaux (80 fois). C'est la 62e fois qu'une étape y arrive.  

Notre-Dame-Des-Cyclistes.

Le peloton est passé mercredi pour la cinquième fois devant la chapelle de Notre-Dame-des-Cyclistes à Labastide-d'Armagnac (Landes). Cette chapelle, consacrée en 1959, accueille des maillots d'anciens vainqueurs du Tour comme Jacques Anquetil, Louison Bobet, Bernard Hinault ou Eddy Merckx. Le maillot de Lance Armstrong, déchu de ses sept victoires dans le Tour pour dopage, a en revanche été décroché en 2012. Les limites de la rédemption...