Bardet Vélodrome
Les quelques milliers de spectateurs présents au Vélodrome ont vibré avec Romain Bardet. | PHILIPPE LOPEZ / AFP

Tour de France 2017 : le Vélodrome a vibré

Publié le , modifié le

La 20e étape de ce Tour de France 2017 avait tout de la journée de gala. Un très bel écrin pour accueillir le départ et l'arrivée, un parcours de 22 kilomètres sur le Vieux Port et un scénario à suspense, jusqu'au bout de la journée. Le maillot jaune n'a pas changé de propriétaire, mais le podium a été remodelé et Romain Bardet est passé très près de perdre sa troisième place.

Le Stade Vélodrome a été bien conçu. Même lorsque ses travées sont clairsemées, l'arène marseillaise résonne à en donner la chair de poule. Et avec le scénario de ce contre-la-montre décisif pour le podium du Tour de France, le public marseillais, bruyant mais pas vraiment nombreux, a eu de quoi vibrer. Les coureurs eux ont apprécié cet environnement si particulier, dans ce stade complètement reconfiguré pour leur permettre de s'élancer depuis le centre de la pelouse et d'y arriver, après 22 kilomètres d'efforts dans les rues de Marseille. Maxime Bouet a bien trouvé la combine pour s'attirer les faveurs du public phocéen : en se présentant au départ avec un maillot de l'OM, le local de l'étape avait déjà tout gagné : « C'est la cerise sur le gateau. Pour moi le Vélodrome, c'est mes Champs-Elysées, expliquait-il tout sourire. Je vais dans les tribunes quand j'ai le temps, je suis un fan de l'OM, c'était génial d'être au Vélodrome. »

D'autres ont été moins heureux pour cette dernière étape de gala, comme le porteur du maillot tricolore de champion de France du chrono Pierre Latour. Tombé dans la descente de Notre Dame de la Garde, qui avait également piégé Olivier Le Gac, le lieutenant de Romain Bardet n'a pas pu savourer son passage dans le Vélodrome. Sylvain Chavanel a lui bouclé de la meilleure des manières son dix-septième Tour de France, en terminant 10e de l'étape à 37 secondes du vainqueur Maciej Bodnar. Une belle occasion d'éprouver une nouvelle fois sa côte de popularité : « Je suis toujours un coureur populaire de ma génération, les nouveaux qui arrivent font un Tour extraordinaire mais ça fait chaud au coeur d'avoir autant de supporters. »

Youmni Kezzouf @YoumniK