Marcel Kittel victoire 2e étape du Tour de France 02072017
Marcel Kittel triomphe au sprint lors de la 2e étape du Tour de France | AFP

Tour de France 2017 : Kittel vainqueur devant Démare à Liège

Publié le , modifié le

Marcel Kittel a remporté la deuxième étape du Tour de France entre Düsseldorf et Liège (203,5 kilomètres) ! Comme en 2013, 2014 et 2016, le sprinteur allemand de la Quick Step-Floors lève les bras, et ce pour la dixième fois, sur la Grande Boucle. Arnaud Démare, un peu enfermé dans l'emballement final, prend une belle deuxième place alors qu'André Greipel complète le podium. A noter qu'une chute à 29 kilomètres de l'arrivée a envoyé Froome et Bardet au sol sans trop de mal.

Et de dix ! Depuis 2013, Marcel Kittel est l'une des terreurs du sprint sur le Tour de France. Souvent vainqueur très tôt (première étape en 2013 et 2014, quatrième en 2016), le sprinteur allemand a une nouvelle fois fait le coup sur la 104 édition en dominant, d'un bon vélo d'avance, le premier sprint massif. Parfaitement emmené, Kittel n'a pas laissé le loisir, ni à Démare sur sa droite ni à Greipel sur sa gauche, de le remonter. Il remporte sa dixième étape sur le Tour de France, ce qui le place à une unité d'André Greipel et à deux de Erik Zabel, recordman de victoires allemandes sur la Grande Boucle.

Vidéo. La victoire de Kittel devant Démare

Froome et Bardet à terre​

Coureur échaudé craint la chaussée mouillée. Après les chutes de samedi et les abandons de ValverdeIzagirre et de Luke Durbridge ce dimanche, le peloton redoutait une nouvelle fois les incidents. A 29,5 kilomètres de l’arrivée, la roue d’un coureur de la Katusha a chassé en tête du peloton et derrière de nombreux coureurs sont allés à terre. Parmi eux, Chris Froome, le triple vainqueur, et Romain Bardet, son dauphin l’an dernier. Si les deux favoris ont rejoint le peloton sans souci, leur état de santé sera à surveiller lundi alors que le Tour de France connaîtra son deuxième temps fort avec l’arrivée en côte à Longwy. Le coureur d'Ag2r-La Mondiale a tenu à rassurer son monde après l'étape : "Ça aurait été pu être pire mais plus de peur que de mal. J'espère passer une bonne nuit".

Vidéo. La grosse chute du jour

Phinney et Offredo ont bien résisté

Ce Tour de France 2017 s’inscrit dans le thème de la nouveauté. Après un Gallois en jaune, une première, ce ne sont pas moins de quatre bizuts qui ont formé l’échappée du jour. Dans l’ordre du plus au moins jeune, Thomas Boudat (Direct Energie, 23 ans), Taylor Phinney (Cannondale-Drapac, 27 ans), Laurent Pichon (Fortunéo-Oscaro, 30 ans), Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert, 30 ans). Les courageux du jour, sous une pluie battante par endroit et avec du vent de face, ont tenté de jouer avec le peloton mais les équipes de sprinteurs étaient plus fortes et ne se sont pas laissées piéger. L’écart a culminé à 3’30 mais a souvent navigué autour des deux minutes. Les fuyards se sont donc, comme souvent, joué les accessits. A ce petit jeu c’est Taylor Phinney qui a été le meilleur dans les deux côtes du jour et qui portera le maillot de meilleur grimpeur lundi. "Malheureusement" pour les hommes de tête, l'incident avec la chute n’a pas désorganisé suffisamment le peloton et ce malgré le joli baroud d’honneur du duo de costauds, Phinney-Offredo, repris à seulement un kilomètre de l’arrivée après avoir entrevu la victoire.

Lire aussi : revivez le live de la 2e étape

Ne restait plus qu'aux costauds à s'expliquer dans un sprint magnifique dans lequel Sagan s'est découvert un peu tôt tout comme un Bouhanni que l'on sent moins en jambes que ses adversaires. En revanche, Arnaud Démare a fait forte impression tout comme Marcel Kittel, qui prend aussi le maillot vert et qui se rapproche à six secondes de Geraint Thomas, toujours maillot jaune. Ému, le solide allemand a fendu l'armure après la ligne et a remercié ses coéquipiers. Lundi, les puncheurs s'expliqueront dans le final difficile vers Longwy et la Côte des Religieuses (1,6km à 5,8%).

Christophe Gaudot @ChrisGaudot