Nacer Bouhanni (Cofidis) concentré
Nacer Bouhanni a été violemment pris à partie par Jacopo Guarnier sur la télévision italienne | DE WAELE Tim / TDWsport Sarl / DPPI

Tour de France 2017 : Guarnieri, coéquipier de Démare, dézingue Bouhanni puis s'excuse

Publié le , modifié le

Interviewé par la chaine italienne Rai à l'issue de la 6e étape, Jacopo Guarnieri - membre de la FDJ et coéquipier d'Arnaud Démare - n'a pas été tendre au moment d'évoquer Nacer Bouhanni, sprinteur de la Cofidis et rival français de l'actuel maillot vert, accusant ce dernier d'avour voulu faire tomber les coureurs de l'équipe FDJ dans l'emballage final à Troyes.

On le savait, les relations ne sont pas au beau fixe entre Arnaud Démare et Nacer Bouhanni, anciens coéquipiers à la FDJ avant que le deuxième ne file à la Cofidis, renforçant un peu plus cette rivalité entre les deux meilleurs sprinteurs français actuels. Ce début de Tour de France n'y a pas échappé, Bouhanni s'étant plaint du changement de trajectoire de Démare dans le sprint final à Vittel lors de la 4e étape où le leader de la FDJ avait triomphé. Au soir de la sixième étape où Arnaud Démare a terminé deuxième derrière Marcel Kittel, la tension est loin d'être redescendue si l'on se réfère à la sortie sans langue de bois de Jacopo Guarnieri, membre du train du leader de la FDJ.

Interrogé à l'issue de la 6e étape, le coureur italien n'a pas hésité à pointer du doigt le sprinteur de la Cofidis, coupable selon l'Italien d'avoir tenté de faire tomber les coureurs de la FDJ dans l'emballage final. "Bouhanni est un trou du c.., un c.., un idiot. Il essaye juste de nous faire tomber. Pauvre garçon, il doit être tendu, il ne gagne jamais."

Des propos lapidaires qui ont rapidement fait réagir sur Twitter. Guarnieri a alors posté un court message d'excuse sur son compte personnel, expliquant que ses mots n'étaient pas appropriés. Un tweet relayé par le compte Français Le Gruppetto, auquel a répondu Guarnieri, expliquant que s'il n'aurait pas dû employer ce genre de propos en direct à la télévision, sa pensée "reste la même"

La réponse de Bouhanni et les excuses de Guarnieri

Pas réputé pour se cacher lorsqu'on le critique, Nacer Bouhanni a logiquement répondu, lui aussi sur Twitter. "Hey, c'est l'hôpital qui se moque de la charité là ? Regardez juste le dernier kilomètre d'hier et d'aujourd'hui" accompagné du hashtag "No Comment". Le sprinteur de la Cofidis fait probablement référence au sprint tendu de Vittel mardi où Arnaud Démare a frotté la roue de Bouhanni dans l'emballage final ainsi qu'à la remontée limite de Démare le long des barrières ce jeudi au moment du finish.

Jacopo Guarnieri a finalement voulu apaiser les tensions en début de soirée, postant deux messages sur Twitter pour s'excuser auprès de Nacer Bouhanni de la teneur de ses propos. "Je dois présenter des excuses auprès de Nacer Bouhanni pour l'avoir traité de "con". Les insultes sont toujours inutiles et peu élégant" a expliqué le coureur italien dans un tweet en forme de mea culpa. Guarnieri a cependant confirmé dans un deuxième message que son jugement sur le comportement du sprinteur français n'avait lui pas changé. 

Mathieu Aellen