Tour de France 2017 - Du goudron sur le stade: le Vélodrome retrouve ses cyclistes

Tour de France 2017 - Du goudron sur le stade: le Vélodrome retrouve ses cyclistes

Publié le , modifié le

Pour que le stade Vélodrome revive sa préhistoire, il a fallu une technologie ultramoderne: tracer en trois jours deux routes goudronnées sur la pelouse des footballeurs de l'OM pour accueillir samedi les cyclistes du contre-la-montre du Tour de France. Il y a déjà eu des rouleaux compresseurs au Vélodrome, mais c'était plutôt Basile Boli et Carlos Mozer, les légendaires défenseurs de l'Olympique de Marseille. A partir de jeudi soir, la surfaceuse s'est mise en branle pour organiser la fin de la très attendue avant-dernière étape du Tour, "un sacré challenge technique et logistique", explique à l'AFP le directeur d'Arema, propriétaire du stade, Martin d'Argenlieu.

"Pour nous, organisateurs, c'est une révolution, ajoute le directeur-adjoint du Tour, Pierre-Yves Thouault. C'est la première fois qu'on part et qu'on arrive dans un vélodrome". C'est aussi "une belle façon de marquer le coup pour fêter les 80 ans de l'Orange Vélodrome", insiste d'Argenlieu. "Les coureurs vont arriver tout d'un coup devant 67.000 personnes, il y aura une ambiance de folie, c'est du jamais vu pour eux", ajoute-t-il. D'autant qu'"à Marseille ce sont des supporters, pas des spectateurs", glisse l'adjoint aux Sports de Marseille, Richard Miron.

Après Céline Dion

Les cyclistes croisent 10 à 12 millions de spectateurs au long des routes, mais jamais une telle masse. Mais pour organiser ce show, il a fallu travailler vite. Après le concert de Céline Dion, mardi soir, les équipes du stade ont enlevé les chaises et commencé les travaux, sur les plaques lourdes, posées avant le récital de la chanteuse canadienne. 

Une toile géotextile a été dressée par-dessus ce dallage afin de recevoir la grave, soit la couche de terre. "Par-dessus on fait une vraie route en goudron, avec enrobé à chaud et surfaceuse", poursuit d'Argenlieu, qui précise que les routes coûtent "environ 80.000 euros". Au-delà de la prouesse technique, il fallait assurer le remplissage du stade, qui devrait être plein. Dans le contrat qui lie Arema à Marseille, des dates gratuites sont réservées à la municipalité, comme pour la fête des écoles à la mi-juin. La Capitale européenne du sport 2017 a choisi de faire de cet évènement, gratuit, une grande fête. 

Les spectateurs pouvaient réserver jusqu'à cinq billets par personne sur Internet, mais il fallait venir les chercher, pour éviter que trop de gens ne bloquent des places sans participer ensuite.
Restait à assurer l'ambiance toute la journée dans une enceinte plus habituée à un spectacle de deux bonnes heures pour un match de foot.

"Le public va tout voir"

"Le public du Tour qui a l'habitude de venir avec sa glacière et son parasol, et d'attendre de voir passer les coureurs vite fait, va tout voir. Ca va être fabuleux", s'enthousiasme d'Argenlieu. Même la fameuse caravane du Tour va passer dans le stade, comme une chenille de fête foraine. Aux deux écrans du stade en quarts de virage, deux écrans géants ont été ajoutés, couchés sur la pelouse, inclinés, l'un devant Jean Bouin, l'autre devant Ganay, les deux tribunes latérales, pour permettre aux spectateurs de vivre la course, avec le son des commentaires de la télévision. Chaque tribune sera aux couleurs d'un des maillots distinctifs, Jaune pour Jean Bouin, Vert pour Ganay, à Pois pour le virage Sud et Blanc pour le Nord. 

Quant au circuit de 22 km, il visitera les lieux les plus célèbres de Marseille, avec l'escalade vers la "Bonne-Mère", la corniche Kennedy, et les hélicoptères de la télé filmeront même les calanques. "Une carte postale", sourit l'adjoint aux sports. Et dès samedi soir il faudra commencer à tout démonter puis remettre un terrain de football pour le match OM-Ostende en 3e tour préliminaire de l'Europa League, jeudi. "La nouvelle pelouse est déjà prête, on est rodé, on l'a déjà changée six fois depuis 2014. (L'entraîneur) Rudi Garcia aura un très bon terrain", promet le patron du stade. Ce sera la première étape de la saison de l'OM.

AFP