Chris Froome va-t-il remporter un quatrième Tour de France ?
Chris Froome va-t-il remporter un quatrième Tour de France ? | Fabrice COFFRINI / AFP

Tour de France 2017 : Chris Froome, toujours intouchable ?

Publié le , modifié le

Christopher Froome est-il toujours intouchable ? C'est la question à plusieurs centaines de milliers d'euros que se pose le peloton avant le départ du Tour de France 2017 dans huit jours à Düsseldorf. Plus soutenu que jamais, le leader de la Sky a, en revanche, moins impressionné depuis le début de saison.

Chris Froome n’a pas besoin d’être un "matheux" pour savoir que sur le Tour de France, quatre égale cinq. L’arithmétique en prend un coup mais les faits son têtus : ils sont quatre dans l’histoire à avoir décroché un quatrième Tour de France : Anquetil, Merckx, Hinault et Indurain. Vous l’aurez compris, aucun de ces immenses champions ne s’est arrêté à quatre victoires. En revanche, Thys, Bobet et Lemond n’ont jamais passé la quatrième. Chris, tu sais ce qu’il te reste à faire. "Le Tour de France est une course spéciale et ce serait incroyable pour moi de le remporter une quatrième fois", dit-il. On s'en serait douté.

Et pourtant, un doute plane sur la fusée britannique. Pour faire simple, la préparation de "Froomey" n’est pas à la hauteur de ses devancières. En 2013, 2015 et 2016, le joyau de la couronne s’était adjugé, au moins, le Dauphiné avant sa conquête de juillet. En 2017 ? Aucune victoire et un podium manqué sur le Dauphiné il y a deux semaines. Une situation qui n’inquiète pas outre-mesure le triple vainqueur du Tour : "Je m'attendais à avoir une semaine de course difficile sur le Dauphiné et c'est exactement ce qui s'est produit. J'avais seulement 19 jours de course derrière moi au départ. Par rapport au Tour de Romandie (fin avril), je me sens de mieux en mieux. J'ai l'impression d'être sur la bonne voie." Et pourquoi en serait-il autrement ?

Des adversaires à sa mesure

En ce qui concerne les Grands Tours, le cheptel de vainqueurs possibles n’a pas connu de bouleversement depuis l’année dernière. Chris Froome abordera donc le Tour de France en ayant déjà battu tous ses adversaires à la régulière. Pire, aucun n’a jamais semblé en mesure de lui chiper la victoire finale sur le Tour de France (c’est un peu différent sur la Vuelta). De plus, le parcours de l’édition 2017 sied parfaitement au Britannique de 32 ans qui sait qu’il ne doit plus tarder s’il veut rejoindre le quatuor de tête à cinq succès. Plusieurs arrivées en altitude, à La Planche des Belles Filles notamment où il a gagné en 2012, deux contre-la-montre, où il est souvent bien plus fort que ses adversaires, autant d’ingrédients de la recette de la victoire pour Froome, plus rouleur-grimpeur et que pur grimpeur.

Une équipe si solide​

Pour partir à la "guerre" au maillot jaune, Chris Froome est le mieux entouré des prétendants. A ses côtés pour l’édition 2017, une armée dévouée à sa cause. Henao, Landa, Nieve, Kwiatowski, Rowe, Thomas, on a rarement fait plus solide pour seconder un leader dans la montagne. Henao et Thomas ont déjà remporté Paris-Nice alors que Landa et Nieve n’ont plus besoin de faire leur preuve. Incombe donc aux adversaires de Froome de trouver des stratégies à la fois agressives et innovantes pour renverser cette équipe incroyable. Domaine dans lequel ils ont fait preuve d’une bien triste timidité les années précédentes. "Nous avons sélectionné une équipe puissante et expérimentée pour épauler Froome, explique Sir Dave Brailsford. Nous allons chercher à user de cet avantage."

Christophe Gaudot @ChrisGaudot