Tour de France 2017 : Arnaud Démare l'ambitieux

Tour de France 2017 : Arnaud Démare l'ambitieux

Publié le , modifié le

Sixième de la troisième étape remportée par Peter Sagan et promise aux puncheurs, Arnaud Démare a une nouvelle fois montré qu'il était en grande forme. Il n'a pas été décroché dans la côte des Religieuses et a pu grapiller des points pour le maillot vert. Le classement par point n'est pas l'objectif principal mais tout est bon à prendre. Et demain à Vittel, le champion de France compte bien prendre sa revanche sur Kittel qui l'avait devancé lors de la 2e étape.

Les coureurs étaient à 10km de l'arrivée et Marc Madiot n'y croyait pas trop. "C'est quand même un peu dur comme final pour Arnaud..." Mais au pied de la côte des Religieuses le champion de France était bien là. Il a bien reculé un peu dans les plus forts pourcentages, mais on a revu son maillot bleu-blanc-rouge dans le replat final. Résultat, une belle sixième place sur une étape pas franchement pour lui. Une preuve supplémentaire que tout marche pour le Picard en ce moment. 

"Demain, c'est l'heure de la revanche"

"Je croyais en mes chances quand même car on ne sait jamais. Finalement j’ai trouvé la bosse moins dure que prévue, je n’ai pas ressenti les 11% annoncés sur un passage."  Avec sa sixième place aujourd'hui, Arnaud Démare engrange de la confiance mais aussi quelques points pour le maillot vert. L'objectif premier reste le gain d'une étape, mais le classement par point reste dans un coin de la tête du leader de la FDJ : "On ne sait jamais... Il vaut mieux marquer des petits points de temps en temps plutôt que d’avoir un train de retard." 

Heureux de son étape comme son directeur sportif Marc Madiot, Démare n'hésite plus désormais à afficher son ambition. "Demain c’est l’heure de la revanche, affirme-t-il près de son bus après l'étape. A Vittel demain il y a de grandes possibilités. L’objectif c’est de gagner vite une étape, pour enchaîner les autres."Très en forme cette saison, le double champion de France peut aussi compter sur un train de qualité, pour le déposer au sprint. Un train un peu abîmé en ce début de Tour : Mickaël Delage a de bonnes jambes mais un genou douloureux, et Olivier Le Gac est malade. 

Demain, l'ambitieux Arnaud Démare tentera de lever les bras sur la ligne et de battre le gratin du sprint présent cette année sur la Grande Boucle. Des coureurs qui présentent des références impressionnantes (10 victoires d'étapes pour Kittel, 11 pour Greipel, 30 pour Cavendish) alors que le Français coure après son premier succès. Mais Arnaud Démare ne s'inquiète pas, et veut continuer de prendre du plaisir. "Je prends vraiment beaucoup de plaisir à faire du vélo. Je suis dans une bonne spirale et les gars de l'équipe font un super travail." 

Youmni Kezzouf @YoumniK