Tour de France 2016: heureusement Froome et Sagan sont là !

Tour de France 2016: heureusement Froome et Sagan sont là !

Publié le , modifié le

Dans une course bien terne depuis deux semaines, Peter Sagan et Chris Froome se battent pour que le panache perdure sur le Tour de France 2016. Merci à eux.

Le Tour de France 2016 n’est pas un grand cru. Et la dernière semaine devra tout bonnement être fabuleuse si la cuvée 2016 veut laisser des traces dans la mémoire collective de la petite reine. Non jusqu’ici le scénario n’est pas un emballant. Bien sûr Marck Cavendish se rapproche du record d’Eddy Merckx, bien sûr Chris Froome est un maillot jaune surprenant par son panache, oui Peter Sagan nous régale toujours autant. Heureusement d’ailleurs que les deux derniers sont sur l’édition 2016. Ils en sont à la fois les animateurs et les hommes forts. Il ne s‘agit pas dévaloriser la domination de Mark Cavendish sur les sprints mais celle-ci, aussi inattendue soit-elle, n’a pas le côté « cyclisme à l’ancienne » des actions de Froome et Sagan.

Sagan ? "Le meilleur coureur du monde"

Le Slovaque, ancien « Poulidor du Tour », prouve jour après jour qu’il est le meilleur coureur du monde. Jamais il ne remportera le Tour de France, jamais il ne lèvera les bras au sommet du Ventoux ou de l’Alpe d’Huez et pourtant personne ne peut lui contester ce titre. L’autre jour, Marc Madiot osait la comparaison avec Eddy Merckx, le plus grand coureur de tous les temps. Et personne, ou presque, n’a rien trouvé à redire. Sagan est capable de briller sur tous les terrains, de faire naître la magie partout, de surgir quand on ne l’attend plus. A Cherbourg, il était favori et a gagné. A Montpellier, il n’était qu’outsider mais il a fait exploser le peloton, emmenant Chris Froome dans sa roue, pour un succès d’étape magnifique, sans doute le plus beau de cette édition 2016. A Berne, il a fait plaisir à son fan club venu faire du bruit en Suisse.

Froome, jaune lumineux

Sagan-Froome, le duo a au moins autant de gueule qu’il n’est pas évident par essence. L’un a l’élégance du champion tout-terrain, l’autre à la froide efficacité d’un vainqueur du Tour. Ou plutôt avait. Car sur le Tour de France 2016, le maillot jaune est changé. Oublier le Froome sans âme et sans sentiment, le Tour 2016 vous présente le Froome joueur, le Froome malin, le Froome audacieux ! Poussé à la discrétion par le parcours, le leader de la Sky avait des fourmis dans les jambes en haut de Peyresourde. Un salut à Nairo Quintana plus tard et l’homme en bleu et noir allait chercher le jaune. Depuis une semaine, chacun se demande si Froome n’est pas moins fort qu’avant en haute montagne. Mais, il n’en a pas besoin ! La faiblesse de la concurrence est effrayante et sauf catastrophe, Froome va rejoindre Philippe Thys, Louison Bobet et Alberto Contador (avant sa déchéance de sacre en 2010) avec trois Tours à son actif. Sans doute pas la plus difficile de ses victoires mais peut-être la plus belle.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot