Tom Dumoulin
Tom Dumoulin vainqueur de la 9e étape | Maxppp- Yoan Valat

Tom Dumoulin s'impose sous la pluie en Andorre

Publié le , modifié le

Le Néerlandais Tom Dumoulin (Giant-Alpecin) s'est imposé en solitaire dimanche dans la 9e étape du Tour de France disputée sur 184,5 km entre Vielha et Andorre-Arcalis, avec une arrivée au sommet sous des trombes d'eau. Dumoulin a devancé le Portugais Rui Costa (Lampre) et le Polonais Rafal Majka (Tinkoff). Thibaut Pinot (FDJ), qui figurait dans le groupe de tête, a terminé 6e de l'étape et s'empare du maillot à pois de la montagne. Le maillot jaune ne change pas d'épaules: il reste la propriété de Chris Froome, qui a terminé à plus de 6 minutes avec tous les autres leaders. La journée a été marquée par l'abandon de l'Espagnol Alberto Contador.

C'est la première victoire sur le Tour de France de Tom Dumoulin, qui avait déjà gagné sur la Vuelta et sur le Giro, et qui a su prendre le large lorsqu'il le fallait au moment où le peloton de tête se montrait un peu trop attentiste à son goût. Après une étape disputée sous la canicule, il est arrivé au pied de la dernière difficulté avec les éléments météo, pluie et grêle, qui venaient se mêler à la lutte. Pour le gain de l'étape, un groupe de dix coureurs (Pinot, Majka, Navarro, Anacona, Frank, Rosa, G. Bennett, Herrada, Costa, T. Dumoulin), rescapés d'une échappée lancée dès le premier col, s'est présenté au pied d'Arcalis avec plus de huit minutes d'avance. Tom Dumoulin a fini par trouver l'ouverture à 14 kilomètres de l'arrivée. Derrière lui, le Portugais Rui Costa et le Polonais Rafal Majka ont échoué à le rejoindre sur une chaussée inondée en raison des trombes d'eau. Ils se sont classés dans cet ordre, avec un retard de 38 secondes. Dumoulin gardait son avantage sur ses poursuivants.  

Derrière, Les favoris n'ont pas réussi à se départager dans Arcalis. Froome, qui a accéléré à plusieurs reprises, a été neutralisé par Quintana. Tous deux sont arrivés, 6 min 35 sec après le vainqueur, dans un petit groupe comprenant principalement l'Australien Richie Porte et le Britannique Adam Yates. Romain Bardet, le premier Français au classement général, a lâché une vingtaine de secondes sur les candidats au podium. L'Italien Fabio Aru, vainqueur de la dernière Vuelta, a terminé un peu plus loin. 

Christian Grégoire