Ruben Plaza Molina
Ruben Plaza Molina | MAXPPP

Ruben Plaza Molina, le joli coup à Gap

Publié le , modifié le

Ruben Plaza Molina a remporté la 16e étape du Tour de France disputée entre Bourg-de-Péage et Gap. Le coureur espagnol de la Lampre-Merida a attaqué au moment idoine dans l'ultime ascension de la journée, le Col de Manse, pour se défaire de ses 22 compagnons d'échappée, et s'offrir la plus belle victoire de sa carrière. Dans le groupe des leaders, Vincenzo Nibali a récupéré une petite trentaine de secondes sur ses adversaires.

Il fallait soit être le plus fort, soit le plus malin pour s'imposer sur cette 16e étape à Gap. Ruben Plaza Molina n'était pas forcément le plus costaud, Peter Sagan peut facilement réclamer ce titre, mais il était à coups sûrs le plus malin. Sa seule attaque dans le Col de Manse a été la bonne. Le champion d'Espagne 2003 et 2009 a attendu la jonction avec Adam Hansen et Marko Haller pour se lever sur ses pédales et creuser un écart suffisant pour résister au retour de Peter Sagan, deuxième d'une étape pour la cinquième fois sur ce Tour, lancé comme une balle dans la descente. Les deux hommes avaient pris place dans l'échappée fleuve de cette 102e Grande Boucle qui comptait 24 coureurs et plus de vingt minutes d'avance au maximum. Il était écrit que ce groupe allait se jouer la victoire et l'on épiait évidemment les grands noms de ce groupe, Sagan, Voeckler, Riblon, Geschke, Pauwels ou encore Boassen Hagen. C'est du côté de Ruben Plaza Molina qu'il fallait regarder.   

Froome attaqué, Thomas envoyé dans le décor

Dans le groupe des leaders, Christopher Froome a une nouvelle fois été attaqué, notamment par Alberto Contador et Alejandro Valverde mais surtout par Vincenzo Nibali. Le "Requin de Messine" a profité de ses immenses qualités de descendeur pour reprendre 28 secondes à ses adversaires. A noter que la descente du Col de Manse a une nouvelle fois été fidèle à sa réputation avec la chute spectaculaire de Geraint Thomas. Le Gallois a été la victime malheureuse de Warren Barguil trop à l'attaque dans un virage. Le Français est venu percuter le coureur de la Sky qui est allé taper la tête dans un poteau avec de tomber dans le ravin. Le sixième du classement général est reparti, à priori sans conséquence physique, mais a perdu du temps (38 secondes) dans l'affaire. C'est bien le seul point noir dans la journée Sky puisque si Chris Froome a été attaqué, il a été une nouvelle fois solide et pourra profiter de la seconde journée de repos sans se faire de noeuds à la tête. Tony Gallopin lui a choisi de laisser filer pour s'offrir plus de libertés dans les Alpes. Il sort du Top 10 et visera une victoire d'étape dès mercredi entre Digne-les-Bains et Pra-Loup.