Bardet podium
Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) | DAVID STOCKMAN / BELGA MAG / BELGA/AFP

Romain Bardet élu "Super Combatif "

Publié le , modifié le

Malgré une entame de Tour difficile et une traversée des Pyrénées qui n'a pas été à la hauteur de ses ambitions, Romain Bardet a su rester motivé et a finalement été récompensé de ses efforts et de son panache en s'offrant une splendide vitoire à Saint-Jean-de-Maurienne. C'est ce courage et cette incroyable détermination que le prix de Super Combatif est venu couronner, ce dimanche, sur les Champs-Elysées.

"Mon choix s’est porté sur Romain Bardet au regard de la manière dont il s’est relevé d’un début de Tour de France pour le moins compliqué, a expliqué Thierry Gouvenou, membre du jury qui décerne le prix de Super Combatif. Il est arrivé avec beaucoup d’ambitions qui ont été douchées par une première partie de course particulièrement difficile. Ça a été un vrai parcours du combattant pour lui et il a su faire preuve de courage et d’envie pour rester dans ce Tour et remonter la pente. Il s’est glissé à de nombreuses reprises dans les échappées et ça a fini par payer à Saint-Jean-de-Maurienne."

Laurent Jalabert, également membre du jury, n'a pas non plus tari d'éloges au sujet du jeune coureur de la formation AG2R-La Mondiale : "Bardet a été héroïque dans sa gestion des moments difficiles. Il a d'abord perdu du temps la première semaine puis n'était pas dans l'allure dans les Pyrénées mais a su se remettre en question. J'ai particulièrement aimé le fait qu'il attaque au Plateau de Beille alors qu'il venait d’être malade."

A 24 ans, Romain Bardet, dont c'était la 3e participation sur le Tour de France, a réalisé une belle saison 2015 : 1 victoire d'étape et une 6e place au général sur le Dauphiné, 6e de Liège-Bastogne-Liège et 9e du Tour de Romandie. Des résultats qui laisse présager un bel avenir au natif de Brioude.

"Je crois que la base de l’équipe est très bonne, s'est félicité Vincent Lavenu, manager de la formation AG2R-La Mondiale, ce dimanche. On a quand même beaucoup de jeunes coureurs, ce qui nous laisse espérer des perspectives intéressantes. On a tout le travail de fond qui est fait avec le centre de formation, et qui nous amène petit à petit des jeunes coureurs. Romain Bardet en est la parfaite illustration."

Isabelle Trancoën