Mollema équipe Belkin
Baukke Mollema et ses coéquipiers de l'équipe Belkin | .

Revoilà Mollema

Publié le , modifié le

Après un début de course prudent où il n'a pas pris de risques démesurés tout en restant dans le sillage des meilleurs, Baukke Mollema, 6e du Tour l'année dernière, s'est rappelé au bon souvenir du peloton en finissant avec les favoris Contador et Nibali, et a amorcé son retour vers le haut du classement en s'installant à la 9e place.

Le Néerlandais de l'équipe Belkin sent qu'il peut atteindre progressivement les meilleures conditions. "Je me sentais bien aujourd'hui", a déclaré Mollema à son arrivée à Gerardmer. "J'ai dû me remettre dans le rythme des escalades, et dès la première montée, la plus longue de la journée, mes jambes étaient là. Même si après, dans la dernière montée, alors que c'était chacun pour soi, j'ai tenté de m'extraire du groupe, mais j'étais un peu trop court. Mais ça va venir. Il n'y a pas de déception à avoir. Les différences ne sont pas énormes.  J'espère encore m'améliorer, en particulier quand il s'agit de les longues ascensions et j'ai encore pas mal de réserve. Je me suis replacé au classement et je suis heureux que entrions dans le vif du sujet, avec la montagne, maintenant, c'est là que je suis à mon meilleur ".

Baukke Mollema abonde d'ailleurs dans le sens de son directeur sporttif Nico Verhoeven, qui estime que les choses vont comme elles étaient prévues pour Belkin,  en précisant que "ce n'était qu'un avant-goût des ascensions, mais il nous a permis d'avoir des indications sur la façon dont l'équipe peut travailler ensemble. 

Christian Grégoire