Joaquim Rodriguez
Joaquim Rodriguez est un des favoris pour la victoire à Mûr-de-Bretagne | POOL BERNARD PAPON / BELGA MAG / BELGA/AFP

Rennes - Mûr-de-Bretagne: nouveau terrain de jeu pour les costauds

Publié le , modifié le

Deuxième jour en Bretagne pour le peloton du Tour de France. Au menu de la septième étape tracée entre Rennes et Mûr-de-Bretagne (181,5 km), une nouvelle explication entre costaud sur la célèbre côte bretonne. Si l'on surveillera les favoris, on aura aussi un oeil sur Joaquim Rodriguez, Tony Gallopin ou Greg Van Avermaet pour la victoire d'étape.

Le parcours

Avec Mûr-de-Bretagne, le Tour de France achève sa première semaine – à laquelle on peut ajouter le contre-la-montre par équipes de dimanche – de tous les dangers. Le vent, les chutes, les pavés et le Mur de Huy ont déjà fait des écarts mais à deux jours de la première journée de repos et à trois des Pyrénées, les costauds ont une nouvelle occasion de s’expliquer. Sur un profil très breton, jamais plat et toujours en prise, les échappées trouveront un terrain propice. Néanmoins, les équipes Katusha pour Joaquim Rodriguez (déjà vainqueur à Huy) mais aussi Movistar pour Alejandro Valverde ou encore les Lotto-Soudal pour Tony Gallopin et les BMC pour Greg Van Avermaet lorgneront sans doute la victoire. Mûr-de-Bretagne, c'est une côte de deux kilomètres à 6,5% de moyenne et un passage à 12%. A surveiller aussi, la course entre les quatre favoris, Froome, Quintana, Contador et Nibali. A Huy, le Britannique avait déjà marqué des points.

Le coureur à suivre : Tony Gallopin (Lotto-Soudal)

S’il y a bien un Français en forme dans ce début de Tour de France, c’est Tony Gallopin ! Trois fois présent dans le top 10 des étapes, le Francilien pointe à la quatrième place du classement général à 26 secondes de Chris Froome. Avec une forme pareille, le vainqueur d’étape à Oyonnax en 2014 est l’un des favoris de cette septième étape du Tour de France. Sur le Mur de Huy, il avait butté sur les forts pourcentages et sur un Rodriguez de gala. A Mûr-de-Bretagne, la pente moins violente correspond mieux à ses qualités. Et si les leaders s’observent, pourquoi ne pas rêver du paletot jaune ?

L’expression du jour : Avoir la pancarte​

Se dit d’un coureur très attendu sur une course. Ce samedi, on peut aisément imaginer que Joaquim Rodriguez, vainqueur au sommet du Mur de Huy, sera plus que surveillé par ses adversaires. La roue de l’Espagnol sera celle à prendre et il va être difficile pour « Purito » de s’extraire du peloton par surprise. Il faudra que le coureur de la Katusha soit vraiment le plus fort ce samedi.

La Légende du Tour

Ce samedi, le Tour de France arrive pour la deuxième fois de son histoire à Mûr-de-Bretagne. C’est en 2011 que Christian Prudhomme et ASO ont fait ce village et de sa côté une ville arrivée. Les leaders s’étaient expliqués sur la quatrième étape dans un final royal. Cadel Evans avait alors devancé Alberto Contador et Alexandre Vinokourov. Deux semaines plus tard, l’Australien remportait le seul Tour de France de sa carrière. Un bon présage pour le vainqueur du jour ?