Navardauskas
Ramunas Navardauskas remporte la 19e étape du Tour de France | AFP

Ramunas Navardauskas, vainqueur audacieux et chanceux

Publié le , modifié le

Ramunas Navardauskas a remporté la 19e étape du Tour de France disputée entre Maubourget Pays du Val d'Adour et Bergerac (208,5 km). Le Lituanien a profité de la seule côte de la journée pour s'extirper du peloton dans le final et lever les bras sur la ligne. Une chute a secoué le peloton, et mis à terre Sagan, Bardet et Péraud dans les trois derniers kilomètres.

Il a été malin, audacieux, chanceux. Ramunas Navardauskas enlève la 19e étape du Tour de France au nez et à la barde des sprinteurs. Le Lituanien est parti à une dizaine de kilomètres de l'arrivée en costaud et a profité d'une chute qui a totalement désorganisé la poursuite dans le final pour s'imposer en solitaire juste devant Dengekolb et Kristoff. Le coureur de la Garmin, champion de Lituanie contre-la-montre, avait remporté une étape du Giro en 2013 et porté deux jours le maillot rose en 2012. Bon sprinteur, il avait pris la 3e place d'une arrivée massive en début de Tour. Ramunas Navardauskas entre dans l'Histoire du Tour de France en devant le premier coureur lituanien à remporter une étape sur la Grande Boucle.

Vidéo: La victoire de Navardauskas à Bergerac

Cinq hommes à l'avant

Sur les 289,5 kilomètres reliant Maubourguet à Bergerac, ils sont cinq à braver la pluie et la température peu clémente. A l’avant on retrouve des habitués comme Cyril Gautier ou Martin Elmiger et des moins habitués comme Tom Jelte Slagter, Rein Taaramäe et Arnaud Gérard. Malheureusement, les équipes de sprinteurs sevrées depuis l’arrivée à Nîmes, dimanche dernier, sont bien décidées à se disputer le sprint, à l’avant-veille de l’apothéose sur les Champs-Elysées. Bilan, c’est une avance maximale de 3'30 que le peloton accorde aux cinq fuyards. Insuffisant pour espérer aller au bout, suffisant pour passer une belle journée galère à l’avant.

Bardet, Péraud et Sagan à terre

Car la pluie s’est une nouvelle fois abattue sur le Tour de France sur cette 19e étape. Le mauvais temps a donné lieu à un balai incessant de coureurs naviguant à l’arrière du peloton après avoir crevé. Sur la totalité de l’étape, c’est plus d’une trentaine de crevaisons qui auront été recensées. Mais ça, Tom Jelte Slagter s’en moque. A 30 kilomètres de l’arrivée et alors que l’écart flirte avec la minute, il décide de tenter sa chance seul à l’avant. Coup d’épée dans l’eau, la meute revoit l’audacieux à 10km de l’arrivée dans la descente la seule côte du jour, celle de Monbazillac. C’est le moment choisi par Ramunas Navardauskas pour prendre le relais de son coéquipier. Le Lituanien profite d'une chute dans les 3 derniers kilomètres, qui a mis à terre notamment Peter Sagan et Romain Bardet, pour aller décrocher la plus belle victoire de sa carrière.

Vidéo: La chute dans le peloton