Barguil caméras
Les coureurs sont sous le feu des projecteurs des nombreux médias présents sur l'événement... Mais aussi de leur propre équipe. | MATHILDE L'AZOU

Quand les équipes du Tour se dévoilent en vidéo

Publié le , modifié le

Durant le Tour de France, les coureurs sont placés dans une sorte de bulle collective, dont ils ne sortiront qu'après les Champs-Elysées. Placés dans une sorte de cocons, les staffs des différentes équipes engagées tiennent à ce que leurs coursiers soient dans les meilleures conditions possibles pour briller sur la plus grande course du monde. Mais certaines d'entres elles n'hésitent pas à révéler leur intimité par l'intermédiaire de quelques vidéos, qu'elles postent tous les jours sur les réseaux sociaux.

Certaines équipes, comme FDJ, jouent sur la carte de l'humour avec leur "Stagiaire FDJ"....

D'autres, comme Etixx Quick-Step, dévoilent la vie des coureurs après l'étape. Ici en l'occurrence, les caméras suivent Tony Martin après sa prise de pouvoir au classement général... 

L'équipe australienne ORICA GreenEdge n'hésite pas non plus à montrer les images de la chute collective qui a frappé le peloton lundi. Un des mécanos, témoins de la scène et parmi les premiers à être venus aider les coureurs victimes de la chute, avait en effet une caméra embarquée sur lui. 

LottoNL Jumbo a elle-aussi montré des images des chutes de la cinquième étape. Des coureurs de la formation belge avaient en effet des caméras embarquées sur leur vélo. Les images sont tout simplement impressionnantes. 

Le fait de publier ces vidéos permet aux fans des équipes, ou passionnés de cyclisme, de se rendre compte du quotidien de leurs sportifs préférés, sur une course comme le Tour de France. Le tout, en permettant aux coureurs, de rester dans leur bulle, et de ne penser qu'aux étapes qui arrivent.