Pierre Rolland: "j'ai manqué de fraîcheur"

Pierre Rolland: "j'ai manqué de fraîcheur"

Publié le , modifié le

Parti dans le groupe principal des attaquants du jour vers Saint-Lary Soulan, Pierre Rolland n'a pas pu répondre aux dernières accélérations de Visconti puis de Majka. Le grimpeur de l'équipe Europcar termine 6e de l'étape, et se replace à la 10e place du général. Mais il manque cruellement de fraîcheur et le reconnaît.

"Il me manque un peu de réussite mais pas seulement, surtout de la fraîcheur. J'ai été présent comme depuis le début du Tour mais il me manque ce petit quelque chose pour gagner. Je n'ai plus assez de puissance pour réagir à une attaque adverse.  J'avais coché cette étape des Pyrénées parce qu'elle comportait quatre col et que, a priori, c'était davantage mon terrain.

C'est dommage que je ne puisse par revenir sur ceux qui se sont échappés. Je pense que je paye vraiment tous les efforts que j'ai consentis sur le Giro. Alors bien sûr, j'ai fini 4e en Italie, mais là je n'ai plus la capacité de pouvoir vraiment rivaliser avec des hommes plus frais. Faire les deux Tours, je m'aperçois que c'est difficile dans l'enchaînement des efforts, surtout quand on veut jouer le classement général. L'équipe a bien roulé et m'a fait confiance. Aujourd'hui, j'étais désigné pour partir à l'avant. J'aurais voulu faire mieux mais j'ai vraiment manqué de jambes sur la fin . Demain ce sera encore difficile, mais je pense qu'on essaiera encore. De toutes façons, il faut qu'on fasse la course. Je vais essayer même si vraiment j'accuse le coup, de rester dans le groupe des meilleurs pour espérer rester dans les dix premiers à Paris."   

Vidéo : la réaction de Rolland à l'arrivée

Christian Grégoire