Martin remporte le chrono, Péraud et Pinot sur le podium

Martin remporte le chrono, Péraud et Pinot sur le podium

Publié le , modifié le

Tony Martin a remporté en spécialiste le chrono du Tour de France entre Bergerac et Périgueux. L'Allemand a survolé l'épreuve en 1h06'21 et devance Tom Dumoulin (1h08'00) et Jan Bartra (1h08'00). Au classement général, Jean-Christophe Péraud a fait la bonne affaire en ravissant la 2e place à Thibaut Pinot. Le coureur d'AG2R a en revanche résisté à Alejandro Valverde et conserve sa place sur la dernière marche du podium. Romain Bardet, lui, sort du Top 5 au profit de Tejay Van Garderen.

Comme prévu Marcel Kittel a survolé la 20e étape du Tour de France. Le contre-la-montre entre Bergerac et Périgueux était le terrain de jeu parfait pour le triple champion du monde de la spécialité. L’Allemand a avalé les 54 km de l’épreuve en 1h06’21 secondes reléguant ses concurrents à plus d’une minute. Il signe à Périgueux son deuxième succès sur le Tour après son succès à Mulhouse (9e étape) cette année, le quatrième dans sa carrière. L'autre grand vainqueur du jour est Jean-Christophe Péraud qui a 37 ans s'offre une deuxième place sur le Tour de France grâce à un très bon contre-la-montre (1h08'48) qu'il termine à la sixième place. Il chipe pour 45 secondes la deuxième place du classement général à Thibaut Pinot qui a terminé 12e de ce chrono en 1h09'33.

Vidéo : l'arrivée de Tony Martin

Péraud et Pinot sur le podium

Dans la course des favoris, les enjeux étaient simples. Qui accompagnera sur le podium l’intouchable leader Vincenzo Nibali ? Ils étaient trois en 15 secondes : Thibaut Pinot (2e) , Jean-Christophe Péraud (3e) et Alejandro Valverde (4e). Deux spécialistes contre le meilleur jeune de ce Tour de France. L’ancien champion de France de la spécialité est parti très rapidement en prenant le 6e temps au premier intermédiaire à 42 secondes de Tony Martin. Bien en ligne et parti à vive allure, il a rapidement repris les deux secondes qu’il avait de retard sur Thibaut Pinot au départ du contre-la-montre. La crevaison qui lui est tombé dessus à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée l’a ralenti mais ne l’a pas fait fléchir. Le coureur d’AG2R a gagné à la pédale la deuxième place du Tour. A voir ses larmes à l'arrivée, on mesurait tout le bonheur et les sacrifices qu'il a du endurer pour en arriver là.

Vidéo : Jean-Christophe Péraud envahit par l'émotion

Le tweet du Tour de France

Bardet perd sa cinquième place

En revanche pour l'autre Français du Top 5 Romain Bardet, ce chrono a prouvé ses limites actuelles. Convaincant dans la montagne, il est encore un peu juste dans l'épreuve solitaire. Le grimpeur d'AG2R a terminé 26e (1h10'38) à 4 minutes 17 de Tony Martin et surtout à 2 minutes 17 de l'Américain Tejay Van Garderen (BMC). Au départ de Bergerac, l'écart entre les deux hommes était de 2 minutes 15. Deux malheureuses secondes donc qui coûtent la cinquième place à Bardet. Il regrettera longtemps cette crevaison qui lui a fait perdre de précieuses secondes dans les derniers kilomètres. Mais lui comme Pinot ont pris rendez-vous avec l'avenir. A l'image de ces deux jeunes Bleus, c'est tout le clan tricolore qui peut-être fier puisque la France classe six de ses coureurs dans les 20 premiers.

Vidéo : la crevaison de Romain Bardet

Benoit Jourdain @BenJourd1