Rafal Majka
Rafal Majka l'emporte pour la deuxième fois sur le Tour de France 2014 | AFP

Majka s'impose à Saint-Lary Pla d'Adet

Publié le , modifié le

Rafal Majka s'est imposé en solitaire au sommet du Pla d'Adet lors de la 17e étape du Tour de France. Le coureur de la Saxo-Tinkoff réussit le doublé après sa victoire à Risoul samedi dernier. Autre victoire pour le Polonais, il conserve son maillot à pois dans son duel avec Joaquim Rodriguez. Dans la course des favoris, Vincenzo Nibali a encore montré qu'il était le plus fort en creusant un peu plus l'écart sur ses poursuivants, seul le Français Jean-Christophe Péraud a réussi à l'accompagner.

On attendait monts et merveilles de cette deuxième étape des Pyrénées avec ces quatre ascensions. Mais la grande bagarre entre les favoris n’a véritablement démarré qu’avec la dernière montée vers Pla d’Adet. Dans celle-ci, c’est une nouvelle fois Vincenzo Nibali qui a prouvé qu’il avait les clés de la course. Il a fait éclater le groupe des favoris dans lequel seul Jean-Christophe Péraud a réussi à prendre sa roue dans la dernière ascension vers Saint-Lary. Ce fut insuffisant pour s'offrir une quatrième victoire d'étape car le meilleur grimpeur du Tour, Rafal Majka (Tinkoff-Saxo), a résisté jusqu'au bout au retour des favoris. Le Polonais a devancé l'Italien Giovanni Visconti (Movistar). Les autres Français, Thibaut Pinot et Romain Bardet ont été lâché dans l'ultime ascension et perdent du temps sur le duo Nibali-Péraud, mais également quelques secondes sur Valverde qui a bien résisté aux différentes attaques. Au classement général, Nibali est solidement accroché à la première place. Valverde est toujours deuxième (+5'26), Pinot 3e (6'00), Péraud 4e (+6'08) et Bardet 5e (+7'34).

Vidéo : la victoire de Majka à Saint-Lary

Cette étape courte s'annonçait nerveuse. Il aura finalement fallu attendre les derniers kilomètres pour qu'elles tiennent ses promesses. Avant cela, une cinquantaine de coureurs se sont échappés dès les premiers kilomètres. Parmi eux Rolland, Bollema, Majka ou Rodriguez qui vont se livrer toute la journée un duel pour le maillot à pois. En s’imposant à Saint-Lary, le Polonais a fait coup double en consolidant sa première place au classement de la montagne. Après avoir rejoint Visconti, parti seul dans l’ultime ascension, lâchant au passage les Français Moinard (BMC) et Pierre Rolland (Europcar), il en a gardé suffisamment pour ne pas voir revenir sur lui Vincenzo Nibali. Le maillot jaune a une nouvelle fois prouvé qu’il était au-dessus des autres sur ce Tour de France. Il a résisté à l’attaque de Jean-Christophe Péraud dans la montée vers Saint-Lary et en a remis une couche dans la foulée. Sur cette flèche, à le groupe maillot jaune a éclaté. Bardet, Pinot, Van Garderen, Valverde, aucun n’a pu suivre. Enfin si un ! Jean-Christophe Péraud, 37 ans, 4e au général qui s’est accroché.

Vidéo : La réaction de Jean-Christophe Péraud

Péraud se place pour le podium

Le coureur de l’AG2R a marqué des points dans cette montée. De bonne augure avant le contre-la-montre de samedi, sa spécialité. Au sommet du Pla d’Adet, il est revenu à 8 secondes de Thibaut Pinot qui conserve sa 3e place et n’a pas réussi à grignoter du temps sur Valverde. Un temps distancé dans l’ultime ascension, l’Espagnol a réussi à limiter la casse et revenir grâce au travail de son équipier Herrada, échappé de la première heure. Valverde a même fait sa spéciale en sprintant à l’arrivée pour gagner quelques précieuses secondes. Le coureur de la Movistar possède désormais 34 secondes d’avance sur Pinot et 42 secondes sur Péraud. Bardet, lui, après sa défaillance mardi n’a pas pu reprendre du temps malgré son attaque dans la descente du Val Louron. Pour les trois Français, il reste encore une étape en montagne pour tenter de déloger Valverde de sa deuxième place. Pour la première, c’est définitivement trop dur.

Vidéo : la réaction de Vincenzo Nibali

Benoit Jourdain @BenJourd1