Chris Froome
Chris Froome | Luk Benies / AFP

L'UCI blanchit Christopher Froome, le Tour l'accepte au départ

Publié le , modifié le

Dans un communiqué, l'Union cycliste internationale (UCI) a annoncé avoir blanchi Christophe Froome suite à son contrôle anormal au salbutamol lors du dernier Tour d'Espagne. "L'Union Cycliste Internationale confirme que la procédure antidopage engagée contre M. Christopher Froome a désormais été clôturée", écrit sur son site l'organisation. Dimanche, Le Monde révélait que les organisateurs du Tour de France avait demandé à la Sky de ne pas inscrire Christopher Froome au départ du Tour de France samedi. ASO est désormais dans une position peu confortable.

A moins d'une semaine du départ du Tour de France, l'affaire Froome connaît son épilogue. Le monde du cyclisme aurait aimé que la décision intervienne plus tôt mais il a fallu attendre d'être à cinq jours du départ du Tour de France et que les organisateurs de ce dernier ne souhaitent pas sa présence pour que Chris Froome soit blanchi par l'Union Cycliste internationale.

"L'UCI a ensuite procédé à un examen approfondi des explications et preuves produites par M. Froome (en consultation avec ses propres experts et ceux de l'AMA). Le 28 juin 2018, l'AMA a informé l'UCI qu'elle acceptait, sur la base de son analyse des faits spécifiques de l'affaire, que les résultats de l'échantillon de M. Froome ne constituent pas un RAA (résultat d'analyse anormal). Sachant que l’AMA dispose des meilleures informations sur le régime du salbutamol qu’elle a mis en place, l'UCI a décidé, sur la base de la position de l'AMA, de clore la procédure contre M. Froome." C'est par ces mots que l'UCI met fin aux suspense autour de cette affaire

Froome "ravi", la Sky donne rendez-vous

Christopher Froome avait subi un contrôle anormal au salbutamol sur le dernier Tour d'Espagne qu'il avait remporté. Le quadruple vainqueur du Tour dépassait alors la limite de concentration autorisée de salbutamol dans le sang. Depuis, une guerre scientifique était ouverte entre l'Agence mondiale antidopage et la Sky. La formation britannique a bel et bien convaincu l'AMA et l'UCI.

De son côté, Froome s'est dit "ravi d'avoir été blanchi. Cette décision est évidemment une chose importante pour moi mais aussi pour le cyclisme. [...] Je le pensais quand je disais que je ne déshonorerai pas le maillot jaune". Le Britannique insiste sur le fait qu'il n'a "jamais douté" pour la "simple raison que je savais que je n'avais rien fait de mal". Dave Brailsford, le manager de la Sky, donne rendez-vous dans cinq jours pour "la plus grand course du monde. Nous sommes impatients de courir et d'aider Chris à égaler le record de cinq succès".

Prudhomme: "Froome sera au départ du Tour"

Invité à réagir sur France Info, Christian Prudhomme a confirmé que Christopher Froome serait bien au départ du Tour de France samedi. "Tout ça pour ça", a regretté le patron du Tour de France. "Nous avons eu de cesse de dire qu’il nous fallait avoir une réponse. C’est d’ailleurs pour ça qu’il y a trois semaines, nous avons saisi la chambre arbitral du sport pour avoir une réponse." C'est donc bien la décision du Tour de faire jouer sa "clause de révocation" qui a entraîné cette réponse de l'UCI.

Suite au souhait d'ASO de ne pas voir Christopher Froome au départ du Tour de France, la Sky et le coureur britannique avaient saisi le CNOSF pour imposer sa présence. L'instance française statuera demain sur le cas Froome mais en l'état, il n'y a plus rien à reprocher à Froome juridiquement. Le Britannique sera au départ de Noirmoutier-en-île samedi et briguera un cinquième Tour de France.