Léonore Moncond'huy, maire EELV de Poitiers : "Adapter le Tour de France aux enjeux du XXIe siècle"

Publié le , modifié le

De notre envoyé·e spécial·e Xavier Richard
Léonore Moncond'huy
La maire de Poitiers Léonore Moncond'huy | GUILLAUME SOUVANT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Elue maire de Poitiers en juin dernier, Léonore Moncond'huy accueillait la 10e étape du Tour de France dans sa ville. L'élue Europe Ecologie Les Verts veut inscrire la cité poitevine comme une terre de vélo et appelle à un Tour de France plus sobre et vertueux.

Quel regard portez vous sur le Tour de France en tant qu’élue et citoyenne ?
Léonore Moncond’huy : "C’est un événement qui est une très belle fête. Je suis très heureuse qu’on accueille le Tour de France à Poitiers même si c’est un projet dont on hérite de la municipalité précédente. Ça reste une fête autour du vélo et s’il y a bien un marqueur de l’écologie, c’est le vélo. Donc avoir un événement aussi populaire autour du vélo me semble une bonne chose. On a souhaité maintenir l’accueil du Tour à Poitiers en disant qu’un autre Tour est possible d’un point de vue écologique, et je sais que ce sont des orientations que prend déjà ASO, mais aussi d’un point de vue féministe avec une autre image de la femme. Nous soutenons également, à travers l’équipe cycliste FDJ - Nouvelle Aquitaine, le retour du Tour de France féminin en 2022 qui nous semble très important symboliquement parlant pour l’image du sport féminin."

"Le Tour fait partie des leviers pour qu'on se donne l'identité d'une ville de vélo"

Cette arrivée du Tour, obtenu par la précédente municipalité, vous l’avez vu comme un cadeau du ciel ou un cadeau empoisonné ?
LM : "Dans nos marqueurs de début de mandat, on veut inscrire Poitiers comme une ville de vélo. Le Tour fait partie des leviers pour qu’on se donne cette identité là. On ne s’est pas posé la question de l’annulation mais du comment on voulait l’accueillir."

Vous comprenez que le Tour fasse parler dans votre famille politique ?
LM : « Je comprends que ça fasse débat. Le cyclisme est un sport qui se concilie très bien avec l’écologie. Mais tout ce qui va autour du Tour de France, notamment tous les véhicules, l’impact carbone, il faudrait le diminuer. Mais le problème n’est pas le Tour de France en lui même, mais comment il est fait. C’est pour cela qu’un autre Tour est possible, plus sobre en moyens de communication, en véhicules. La caravane, on pourrait aussi la faire différemment."

Comment avoir un Tour plus vertueux, plus éco-responsable ? 
LM
: "En ayant une parfaite équivalence entre le Tour masculin et féminin, qui serait en marge ou en parallèle, en tout cas moins genré, et écologiquement plus sobre. Par moins de véhicules, c’est l’impact majeur, et moins d’images publicitaires car le Tour c’est avant tout le vélo, le caractère populaire, et moins de plastiques dans les goodies."

La caravane est presque autant attendue que le passage des coureurs
LM
: "Je ne dis pas qu’il faut moins de festivité. Elle est nécessaire mais d’autres moyens de transport peuvent être utilisés. Il y a de l’inventivité à utiliser pour adapter le Tour de France aux enjeux du XXIe siècle."

"Le prochain passage du Tour à Poitiers sera pour le Tour féminin"

Accueillir le Tour coûte très cher, les collectivités peuvent-elles avoir un poids sur les organisateurs en réclamant plus d’écologie ?
LM
: "Oui parce que le Tour a besoin de collectivités qui sollicitent l'accueil du Tour pour s’organiser. Plus les débats publics prendront de l’ampleur sur les questions d'écologie et de la place de la femme, plus les organisateurs du Tour seront attentifs à prendre en compte cette dimension. Et ça rassurera les collectivités sur le fait qu'accueillir le Tour, au-delà du côté dispendieux, ne fera pas débat auprès du grand public."

Vous seriez prête à recevoir à nouveau le Tour dans les prochaines années ?
LM
: "Oui mais plutôt le Tour de France féminin car on a ici une équipe professionnelle féminine et on a besoin de la faire reconnaître. Ça serait un marqueur très fort pour nous. On va plutôt s’engager sur ce Tour là. Le prochain passage du Tour à Poitiers sera pour le Tour féminin."

De notre envoyé·e spécial·e Xavier Richard littletwitman