Le Tourmalet, légende du Tour
Le Tourmalet, légende du Tour | DE WAELE Tim / TDWsport Sarl / DPPI media

Le Tourmalet, géant du Tour de France

Publié le , modifié le

Les Pyrénées et les Alpes font la légende du Tour de France. Les coureurs font la course mais certains cols résonnent un peu plus dans la mémoire des amoureux de la petite reine, le Tourmalet en fait partie.

Placé au milieu de cette huitième étape du Tour de France, le Col de Tourmalet ne sera sans doute pas décisif que ce soit pour la victoire d’étape ou dans la lutte entre les leaders. Et pourtant c’est bien à une légende du Tour que les 198 coureurs du peloton vont s’attaquer autour de 14 heures ce samedi 9 juillet. Aux côtés des Merckx, Hinault, Anquetil, Indurain, certains cols se frayent un chemin jusque les grands livres d’Histoire du Tour. Dans les Pyrénées, le seul Tourmalet peut légitimement réclamer cet honneur.

Un sommet mythique​

Le Col du Tourmalet est escaladé par la Grande Boucle depuis 1947, soit bien loin de l’Aubisque première cime atteinte en 1910. Et pourtant, le Tourmalet, qui relie la vallée de l'Adour à celle du Gave de Pau a rapidement acquis ses lettres de noblesse, au point d’être emprunté à 54 reprises depuis l’après-guerre. Coppi, Bahamontes, Merckx, Van Impe, Chiappucci, Virenque, tous les grands grimpeurs du siècle dernier l’ont franchi en tête. Comme au Ventoux, au Galibier ou sur l’Izoard, être le premier là-haut à plus de 2000 m d’altitude où l’air se raréfie est un moment particulier dans la vie d’un cycliste. Une stèle en souvenir de Jacques Goddet (directeur du Tour de 1937 à 1988) y a été érigée et depuis 2001 (sauf en 2002, 2004, 2005 et 2007), celui qui passe en tête au sommet remporte ce souvenir.

Par cinq fois, la victoire d’étape s’est jouée sur les pentes du Tourmalet dans le Tour de de France. En 1974 et en 2010, le succès s’est disputé à 2115 mètres, Jean-Pierre Danguillaume et Andy Shleck ont été les heureux élus quand en 1970, 2002 et 2004, Bernard Thévenet, Lance Armstrong (victoire évidemment effacée des tablettes) et Ivan Basso ont triomphé dans la station de La Mongie, avant le sommet. Pour n’importe quel coureur, le Tourmalet n’est pas une montagne comme les autres. Lors de la huitième étape de ce Tour 2016, les coureurs l’emprunteront par son versant le plus difficile via Luz-St-Sauveur. De ce côté-là, le Tourmalet c’est 19 kilomètres d’ascension à 7,4% de moyenne et des passages au-dessus des 10%. Que peut-on espérer ? Une attaque d’un favori ou à tout le moins d’un outsider ? Au sommet du Tourmalet il restera 98 kilomètres à parcourir et trois cols à franchir. Voir une chevauchée fantastique d’un héros des temps modernes est évidemment le souhait de tous. Cela n’arrivera pas. Le jeu comporte trop de risques et les conséquences pourraient être terribles. Et pourtant chacun des coureurs qui franchiront le sommet sera fier et ressentira une émotion forcément un peu particulière. Parce que le Tourmalet est un géant du Tour.