2e étape du tour de France
Sur les routes de la 2e étape du Tour de France entre Utrecht et Zélande | AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE

Le saviez-vous ? 7 infos sur le Tour de France

Publié le , modifié le

Des ronds-points, un barbier, un roi : on trouve de tout sur la route du Tour mais l'essentiel est que la roue tourne...

Ronds-points

L'étape de dimanche entre Utrecht et la Zélande (166 km) était l'étape du Tour comportant le plus de ronds-points: 54. Soit un giratoire tous les trois kilomètres en moyenne, ce qui a provoqué plusieurs cassures fatales à certains favoris. Sur l'ensemble du Tour, les coureurs en rencontreront 393 sur leur route

Contrôle

Un contrôle matériel inopiné a été réalisé à l'arrivée de la deuxième étape. Les vélos inspectés ont été ceux de Jean-Christophe Péraud, Michael Rogers, Adriano Malori, Marcel Sieberg et Mark Cavendish.

Guichets fermés

La grande foule est attendue lundi à Huy pour assister à l'ascension finale du terrible Mur du même nom. Pour des raisons de sécurité, le nombre de spectateurs sera limité. "Pour des raisons de sécurité envers les coureurs mais aussi les spectateurs eux-mêmes, les forces de l'ordre interdiront l'accès à la montée finale lorsqu'elles jugeront que la capacité maximale du lieu est atteinte. Je ne peux pas vous avancer de chiffre, car cette évaluation se fait via un contrôle visuel", a expliqué Jean-Louis Pagès, le responsable des sites arrivée chez ASO.

Le barbier sévit

Nouveauté au village départ cette année, un barbier est mis à disposition des coureurs et des suiveurs, comme jadis il y avait un coiffeur. Hervé, qui arbore lui même une barbe soigneusement taillée et une impressionnante moustache de style "grognard", s'active tous les matins pour raser une vingtaine de clients. Aucun coureur ne s'est encore présenté mais cela ne saurait tarder, espère-t-il.

Royal

Après que le Roi des Pays-Bas Willem-Alexander ait relevé de sa présence le grand départ samedi à Utrecht, le roi Philippe de Belgique donnera mardi le départ de la quatrième étape du Tour à Seraing, comme il l'avait déjà fait l'an dernier à Ypres. Il sera accompagné d'Eddy Merckx. Le peloton s'élancera de Seraing pour une étape de 223 kilomètres qui empruntera plusieurs secteurs pavés et dont l'arrivée sera jugée à Cambrai.

Vélos

Les progrès affichés par Thibaut Pinot dans l'exercice du contre-la-montre sont aussi dus aux améliorations constantes apportées au vélo, assure Marc Madiot. Le manager de FDJ annonce déjà des "choses sympas" pour le contre-la-montre par équipes du 12 juillet. Mais selon Madiot, la révolution aura lieu l'an prochain: "notre fournisseur travaille d'arrache-pied pour mettre au point un petit bijou. Ca s'annonce extraordinaire", se réjouit Madiot.

Passages à niveau

Les coureurs qui ne respecteraient pas les règles de franchissement des passages à niveau (comme ce fut le cas lors du dernier Paris-Roubaix) seront mis hors course, a averti la direction du Tour qui se
conformera aux règles de l'UCI. Sur le territoire français, un représentant de l'organisation sera posté à chaque passage à niveau pour informer l'ensemble des acteurs et veiller au respect des règles de franchissement.

Joyeux anniversaire

Yvon Ledanois a passé "l'un des plus beaux anniversaires" de sa vie, dimanche entre Utrecht et la Zélande. Le manager de la formation BMC a fêté ses 46 ans en savourant le maillot jaune de son coureur, l'Australien Rohan Dennis, vainqueur du contre-la-montre d'ouverture la veille. "Le plus beau des cadeaux que l'on pouvait me faire", a-t-il dit.

AFP