Le grand carnaval

L'époque moderne veut que des supporters des bords de route du Tour de France enfilent de plus en plus souvent de curieux déguisements. Pendant des décennies l’extravagance costumière n'était pas de mise. la foule portait des chapeaux en papier ou des casquettes en tissu, elle saluait poliment le peloton et à quelques écarts près l'enthousiasme était contenu. Et puis tout a changé en 1993, année de la première visite d'un sympathique diable allemand qui a assuré avec son accoutrement diabolique et son trident luciférien un supplément de spectacle. Une histoire des bords de route réalisée par Anne Bettenfeld et racontée par Christophe Duchiron. © MFP/ INA/ France Télévisions - 2013.

Publié le , modifié le