BMC (Tour de France 2015)
Les BMC ont eu raison de se battre jusqu'au bout | ERIC FEFERBERG / AFP

La BMC domine la Sky d'un souffle

Publié le , modifié le

La formation BMC de Tejay Van Garderen a remporté le contre-la-montre par équipes disputé sur 28 kilomètres entre Vannes et Plumelec. Le duel entre la formation américaine et la Sky de Chris Froome a été serré jusqu'au bout puisque les Britanniques ne concèdent que 62 petits centièmes sur la ligne après une légère désorganisation dans le final. Les Movistar de Nairo Quintana perdent quatre secondes, la Tinkoff d'Alberto Contador 28 et les Astana de Vincenzo Nibali 35.

Comment pouvait-on mieux conclure la première partie du Tour de France que par un suspens haletant entre deux formations adeptes de l'effort collectif ? Jusqu'au bout Chris Froome et la Sky a cru à la victoire mais un légère désorganisation - le cinquième homme Nicolas Roche a été en légère difficulté - dans la Côte de Cadoudal coûte la victoire aux protégés de Nicolas Portal pour... 62 centièmes ! Une broutille. En tête aux temps intermédiaires deux (une seconde d'avance après 20,5 kilomètres) et trois (cinq secondes après 26 kilomètres), les Britanniques ont craqué devant les Champions du monde en titre de la discipline dans les tous derniers hectomètres. 

Froome et Van Garderen, hommes forts 

Les deux leaders de ces formations, Chris Froome et Tejay Van Garderen ont été les moteurs de leur collectif. Sur un parcours vallonné et difficile, les relances dans  les bosses étaient primordiales. Un savant dosage entre l'accélération et la retenue pour ne pas mettre ses coéquipiers dans le rouge. On a ainsi vu la Movistar de Nairo Quintana perdre énormément de temps quand le Colombien a trop accéléré dans la seconde difficulté du jour avant de devoir attendre ses partenaires. Avec quatre secondes de perdu, les Movistar limitent la casse mais auraient pu l'emporter. Après une grosse semaine, Nairo Quintana a perdu deux minutes et devra mettre le feu dans la montagne s'il veut remporter le Tour de France 2015. 

Nibali grand perdant

Le perdant du jour s'appelle Vincenzo Nibali. L'Italien lâche 35 secondes sur les 28 kilomètres séparant Vannes et Plumelec. La formation Astana a souffert dans cet exercice particulier qu'est le contre-la-montre par équipes. Côté Tinkoff-Saxo et Alberto Contador, l'addition est quasiment aussi salée avec 28 secondes de débours sur la ligne. Au général, "El Pistolero" est à 1'03 de Froome et 51 secondes de Van Garderen. Nibali est déjà à plus de deux minutes (2'22)

Les Français à la peine

Côté Français, la journée a été difficile, comme bien souvent dans les contre-la-montre par équipes. Déjà à plus de six minutes, Thibaut Pinot a concédé encore 1'33 à la meilleure équipe du jour avec sa formation FDJ. Il est désormais à plus de huit minutes au général ! Pour lui, les victoires d'étapes sont le dernier objectif.

Côté Ag2r-La Mondiale, le constat est le même: 1'24 de perdu. Romain Bardet, Jean-Christophe Péraud et Alexis Vuillermoz abordent la montagne avec beaucoup de retard. A noter que la formation Orica-GreenEDGE décimée (six coureurs encore en course) était en ballade sur les routes bretonnes et termine à quasiment cinq minutes de la BMC.