Lance Armstrong
Lance Armstrong | ROGERIO BARBOSA / AFP

L'UCI ne veut pas d'Armstrong sur les routes du Tour

Publié le , modifié le

Annoncée sur les routes du prochain Tour de France pour des opérations caritatives, la présence de Lance Armstrong n'est pas du goût des dirigeants de l'Union cycliste internationale (UCI). "C'est complètement inapproprié et c'est un manque de respect pour le Tour, pour les autres coureurs, pour l'UCI et tous les gens qui se battent contre le dopage", a réagi Brian Cookson, le président de l'UCI. Surtout au moment où l'instance a dévoilé un rapport sur les liens entre le champion américain et d'anciens dirigeants pour couvrir le dopage.

Le moment est pour le moins mal choisi. Une semaine après la publication du rapport sur la réforme du cyclisme (CIRC), Lance Armstrong est annoncé sur les routes du prochain Tour de France. Alors que le rapport révèle les protections dont l'Américain a bénéficié dans sa carrière pour échapper aux contrôles antidopage, l'ancien maillot jaune viendrait en France pour participer à des opérations caritatives, afin de lever des fonds en faveur de la recherche sur la leucémie. 

"C'est complètement inapproprié et c'est un manque de respect pour le Tour,  pour les autres coureurs, pour l'UCI et tous les gens qui se battent contre le  dopage", a vivement réagi le patron anglais de la fédération internationale. "Je pense que Lance serait bien avisé de ne pas prendre part à ça, a dit  Cookson. Soyons clairs, je ne critique pas les gens qui se lancent dans des  initiatives humanitaires de ce genre. Mais je pense que Lance pourrait trouver  un moyen plus adapté que celui-ci pour continuer à lever des fonds. Il peut  faire du vélo en France aussi souvent qu'il le souhaite, cela n'a rien à voir avec moi ou l'UCI".

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze