Eduardo Sepulveda
Eduardo Sepulveda | ERIC FEFERBERG / AFP

L’incroyable bévue d’Eduardo Sepulveda

Publié le , modifié le

Le leader de la formation Bretagne-Séché, Eduardo Sepulveda, a été mis hors course lors de la 14e étape du Tour de France pour avoir effectué 200 mètres dans une voiture.

Alors qu’il se trouvait à environ 15 kilomètres de l’arrivée, le jeune coureur argentin a cassé sa chaîne. A ce moment, la voiture de Vincent Lavenu, manageur d’AG2R, s’arrête et lui prête une roue, pensant qu’il s’agissait d’une crevaison. Au même instant, le manager de Bretagne-Séché Emmanuel Hubert passe sans voir son coureur et se trouve à 200 mètres devant, mais impossible de faire marche arrière. C’est alors que Sepulveda commet l’incroyable erreur de monter dans la voiture de Vincent Lavenu, afin de rejoindre celle de son manageur. Le règlement stipulant que les coureurs ne peuvent utiliser un autre moyen de locomotion qu’un vélo, Eduardo Sepulveda est aussitôt mis hors course par les commissaires et doit alors prendre place dans la voiture balai. 

Interrogé au micro de Francetvsport, Emmanuel Hubert ne pouvait que déplorer les dégâts. "Cela a été une négligence de sa part, et un peu de la mienne aussi", a-t-il commenté. "Il aurait dû effectuer la distance à pied, et dans la panique, il a fait ce qu'il ne faut pas faire. (...) C'est sévère, bien sûr. Il n'a pas voulu tricher le gamin. C'est grave même si ce n'est pas dramatique, car il était le leader, 19e au général, a précisé Emmanuel Hubert. Le règlement de l'Union Cycliste Internationale (UCI) est très précis:  Toute "déviation volontaire du parcours, tentative de se faire classer sans avoir accompli tout le parcours à bicyclette, reprise de la course après être monté dans un véhicule ou sur une moto" est interdite.

Romain Bonte