AG2R
L'équipe AG2R roulera sur ses terres dimanche. | DE WAELE Tim / TDWsport Sarl / DPPI

Tour de France 2017 : L'équipe AG2R joue à domicile

Publié le , modifié le

Avec les Pikachus qui bordaient les routes et la quantité de "Allez Alexis" dessinés sur la chaussée, impossible de ne pas remarquer que l'étape du jour passait chez Alexis Vuillermoz. Le coureur d'AG2R a pu profiter d'un passage dans son village, mais a aussi connu le stress et la pression qui vont avec un passage sur ses terres. Demain, l'équipe entière sera sur des routes qu'elle connait très bien. De quoi protéger au mieux le leader Romain Bardet dans les trois cols hors catégorie qui attendent les coureurs.

"Je vous laisse, ma mère est là je vais aller la voir." Courir chez soi, rouler sur ses routes d'entraînement et passer à 400m de sa maison présente quelques avantages. Au moment de se présenter devant son comité d'accueil à Chevry, Alexis Vuillermoz a choisi de sortir un peu du peloton, se portant à la hauteur des Sky qui roulaient alors, pour saluer ses proches. "C'était très important pour moi, je ne voulais pas rester anonymement dans le peloton."

Premier à se porter à l'attaque ce matin dans un début d'étape très tendu, le coureur d'AG2R a pu constater que le parcours qui passe chez soi est un peu un cadeau empoisonné. "J'ai manqué d'eau, j'ai eu un gros coup de moins bien et la bonne échappée est partie à ce moment là. Mais une étape chez soi c'est quand même stressant. Il y a beaucoup d'attentes." Rentré dans le rang, celui qu'on surnomme Pikachu a pu se refaire une santé, et profiter des nombreuses banderoles qui lui étaient adressées sur les bords des routes jurassiennes.

Diman​che chez Axel Domont

L'équipe AG2R est un peu chez elle ce week-end. Après Alexis Vuillermoz, c'est Axel Domont qui arrivera dans son fief de Chambéry lors de la terrible étape de dimanche avec ses trois cols hors-catégorie et ses 4600m de dénivelé. Après une journée éprouvante, il retrouvera des routes qu'il connait par coeur, tout comme ses coéquipiers : l'équipe est basée à Chambéry ainsi que son centre de formation, d'où sortent Romain Bardet et Axel Domont

Si le Dauphiné a permis à la plupart des grands favoris de découvrir le terrible Mont du Chat et sa descente piégeuse, l'équipe de Vincent Lavenu a tout de même un sacré temps d'avance. "On connaît bien les routes, c'est un avantage c'est sûr. Mais si on annonce de la pluie il y aura des pièges c'est certain" explique Axel Domont assit sur les marches du bus après l'étape.

Il préfère désamorcer la pression, avant une étape déjà décisive pour son leader Romain Bardet, septième à 47 secondes de Chris Froome à l'aube de la deuxième semaine : "C'est une étape qu'on prend au sérieux parce qu'elle sera importante au classement général. Mais si elle avait été dans les Pyrénées ça aurait été aussi important." Son directeur sportif Julien Jurdie s'applique lui aussi à tout faire pour que l'équipe ne se disperse pas. "Ça va être une fête pour les supporters mais à aucun moment on ne va le signaler dans le briefing. On ne va pas rajouter de pression aux coureurs." Chambéry sera tout de même spéciale pour les coureurs d'AG2R. Mais la première chose que regarderont les coureurs à l'arrivée, c'est évidemment la position de Romain Bardet au classement général.