"Kittel est battable" pour Démare, troisième à Lille

"Kittel est battable" pour Démare, troisième à Lille

Publié le , modifié le

Le podium décroché par Arnaud Démare ce mardi à Lille, à l'occasion de la quatrième étape du Tour 2014, a libéré l'équipe FDJ.fr. Le champion de France gagne en confiance et estime que "Kittel est battable".

A la descente du vélo, tombé dans les bras de Marc Madiot, son directeur sportif, Arnaud Démare affiche un large sourire. Le Français n'a pas encore gagné d'étape sur le Tour de France, mais pour la première fois, après deux arrivées frustrantes en terre britannique, il a pu s'exprimer. "J’ai pu sprinter, pas dans de parfaites dispositions mais c’est quand même une satisfaction", explique-t-il, happé par une nuée de micros. 

Un soulagement d'autant plus justifié que le jeune sprinteur a choisi de gérer différemment son ultime effort, ce mardi, se mettant davantage en retrait pour ne se replacer aux côtés de William Bonnet et de Mickaël Delage, que dans les cinq derniers kilomètres. "J’ai appris de mes erreurs d’hier, donc je suis soulagé, ça montre qu’on est au niveau pour rouler à 60 à l’heure dans les dix derniers kilomètres". 

"Kittel, la première fois qu'il a fait le Tour, il a tenu 4 jours"

Preuve qu'un sprinteur peut encore être surpris par la vitesse d'un final, Arnaud Démare semblait soufflé par l'épilogue de cette quatrième étape, dans le Nord de la France. "Le sprint s'est passé tellement vite... Dans Lille c'était incroyable, c'était un peu chaud aussi avec tous ces îlots". Oui, l'espoir a encore à apprendre, et ce n'est pas Madiot qui va dire le contraire. "Il est débutant dans le Tour. On croit qu’il a 25 ou 26 ans, il n’en a que 22. Kittel, la première fois qu’il a fait le Tour, il n’a pas gagné un sprint et il a tenu quatre jours".

Un coup à jouer sur les pavés?

"Kittel est battable, confirme Démare quelques instants après l'arrivée. Il y a moyen de faire quelque chose. Il faut être au bon endroit, au bon moment. (Ce mardi), ce n’était pas encore la position parfaite pour le battre. Pour cela, il faut être dans sa roue à 300 mètres de la ligne". En attendant, le Beauvaisien se contentera largement de cette troisième place, qui le met en confiance, lui et tous ses équipiers.

"Un bon résultat, c’est toujours bon à prendre, enchaîne Madiot. Arnaud est un coureur dont on connaît le potentiel et le talent. Il prend ses marques plutôt vite et bien donc c’est vraiment pas mal. Il a déjà gagné beaucoup de courses et il continuera à le faire". Le DS de l'équipe refuse de se projeter sur l'étape des pavés. "On n'est pas à demain, on est à aujourd'hui". Et aujourd'hui, il savoure. 

Vidéo : Démare satisfait par sa troisième place

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer