Julian Alaphilippe, premier Tour, premier maillot blanc

Julian Alaphilippe, premier Tour, premier maillot blanc

Publié le , modifié le

Julian Alaphilippe est désormais un nom qui compte dans le cyclisme. Un de ceux que l'on n'est pas près d'oublier. Le Français court son premier Tour, et s'il préfère dire qu'il n'a pas d'ambitions particulières, certaines étapes peuvent lui convenir. C'était le cas dimanche, et le jeune homme de 24 ans a brillé, en se classant deuxième de l'étape Saint-Lô - Cherbourg derrière Peter Sagan.

Il est là, à répondre sereinement assis sur son vélo, devant des dizaines de médias. Toujours la même bouille enfantine, le même sourire de canaille depuis ses débuts. Ça y est, Julian Alaphilippe est à la veille du premier Grand Tour de sa carrière. Et pas n'importe lequel. Il se plie déjà avec brio aux premiers impératifs qu'impose la Grande Boucle, avec cette bulle médiatique qui prend tout de suite une plus grande proportion. Mais qu'importe, « Alaf' » fait le boulot, et avec le sourire. « Ça y est c'est le départ, j'suis trop content ! », lâche-t-il avec la fraîcheur de ses 24 ans.

Fort d'un excellent début de saison, Julian Alaphilippe est donc lâché dans la cour des grands. Et le pire, c'est que le puncheur d'Etixx-Quick Step y est déjà attendu. Cet ancien champion de France de cyclo-cross, qui a également connu les joies de l'Armée de Terre, a réalisé l'un des plus beaux débuts de saison côté français. Deuxième de la Flèche Wallonne, vainqueur du Tour de Californie, 6e du Dauphiné… Le jeune homme a prouvé sur le terrain qu'il avait sa place auprès des Tony Martin, Dan Martin et autres membres de la bande à Lefévère. « Je peux difficilement être dans de meilleures conditions, je suis dans dans une bonne forme actuellement… En plus j'ai une équipe en qui j'ai vraiment confiance, on a l'objectif de gagner des étapes ».

Dimanche, il n'a pas été loin du Graal, de cette fameuse victoire d'étape sur le Tour, pour ce qui était seulement sa deuxième journée de sa carrière sur la Grande Boucle. Deuxième derrière Peter Sagan, "Alaf" laisse éclater sa déception tout juste après la ligne. Un tempérament de vainqueur, qui lui offrira assurément de grandes performances à l'avenir. Désormais deuxième du classement général, le puncheur français s'est quelque peu consolé en s'offrant le maillot blanc de meilleur jeune de l'épreuve. Une couleur qu'il connaît bien, puisque c'est avec cette même tunique qu'il a terminé le dernier Critérium du Dauphiné.

Un maillot blanc heureux à Granville

Plus qu'un simple grand espoir, Julian Alaphilippe s'est forgé une belle réputation auprès du grand public. A l'image de Warren Barguil l'an passé, le jeune puncheur est aimé des spectateurs, et le leur rend bien. «  C'est vrai que je ressens vraiment une ferveur, et ça fait très chaud au coeur. Le nombre de fois où j'ai entendu mon prénom… », confirmait-t-il jeudi, tout juste avant de faire brusquement demi-tour et d'aller… signer des autographes, justement. 

Ce lundi, vêtu de son beau maillot blanc, le jeune coureur d'Etixx n'a rien perdu de sa gouaille et s'est prêté avec délectation au jeu des autographes et selfies au village-départ.

Pour son premier Grand Tour, deux choses sont déjà sûres : Julian Alaphilippe a d'ores et déjà conquis le coeur des supporters. Et s'il garde cette forme, la victoire d''étape se sera pas très loin.

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou