Jean-Christophe Péraud
Jean-Christophe Péraud | AFP

Jean-Christophe Péraud retrouve peu à peu le sourire

Publié le , modifié le

Toujours bardé de pansements depuis sa chute intervenue il y a cinq jours, Jean-Christophe Péraud a terminé sans trop de mal la 17e étape du Tour de France. Même si le leader de la formation AG2R souffre toujours, il se dit désormais optimiste pour atteindre les Champs-Elysées.

Après avoir annoncé la veille qu’il disputait sans doute son dernier Tour de France, le protégé de Vincent Lavenu a retrouvé son sourire. « Je vais mieux après la journée de repos. Les blessures guérissent tout doucement, donc le moral est meilleur. Les sensations sont un peu meilleures… mais je reste loin du niveau escompté », résume Péraud quelques minutes après l’épreuve du jour.

Le coureur de 38 ans a même tenté de suivre une échappée, mais en vain. « J’ai essayé de faire l’échappée ce matin, mais le niveau n’est pas suffisant. Je n’arrive même pas à suivre les coups de bon matin », déplore-t-il. Mais alors qu’il avait un temps penser à l’abandon, l’essentiel pour lui était sans doute de se rassurer alors que les étapes alpines ne font que débuter. En cinq participations, le deuxième de la dernière édition n’aura d’ailleurs abandonné qu’une fois, en 2013.

Ce premier test alpin passé, il ne lui reste que trois jours à tenir avant l’étape plus tranquille des Champs-Elysées. « Oui, maintenant, je vais réussir à rejoindre Paris sans problème. Mais je ne prendrai malheureusement pas beaucoup de plaisir à être acteur, et à jouer devant, précise-t-il, toujours avec le sourire. Je vais essayer, mais compte tenu des sensations, ce sera difficile. Il faut maintenant aller à Paris, histoire de dire que j’ai terminé le Tour. »

Romain Bonte