Emmanuel Hubert Bretagne-Séché itv conf
Emmanuel Hubert, le manager de Bretagne-Séché en conférence de presse | PHOTOPQR/L''EST REPUBLICAIN

Hubert : "On va continuer à se montrer"

Publié le , modifié le

Après l'étape dantesque entre Ypres et Arenberg Porte du Hainaut, Emmanuel Hubert, le directeur sportif de Bretagne-Séché, se félicite de ne pas "avoir de casse" dans sa formation. Pour les débuts de son équipe dans un grand Tour, il reconnaît qu'il ne possède "pas forcément un coureur pour le classement général" mais promet de repasser dès ce jeudi à l'attaque même si la 6e étape est encore promise aux sprinteurs.

Question : Comment on se remet d'une étape comme celle d'hier ?
Emmanuel Hubert : "Ce n'est pas comme après une étape normale car il y a quand même eu un peu de grabuge mais ce qui est important c'est de ne pas avoir eu de casse sur mes coureurs. Ils sont passés pratiquement sans encombre sauf Benoît Jarrier qui a chuté mais sinon tout va bien."

Q : Justement, comment va Benoît Jarrier ?
EH
: "Sur le plan psychologique et sur le plan fonctionnel, il n'y a pas de bobo."

Q : Votre équipe était préparée à une telle journée ?
EH
: "Nous, on n'a pas forcément un coureur pour le classement général. Ça se saurait. On a cherché a passé sans encombre cette étape avant de se relancer aujourd'hui comme on sait faire."

Q : Les prochaines étapes sont taillées pour des baroudeurs, ça veut dire qu'on verra des Bretagne-Séché à l'avant ?
EH
: "J'espère. Ce qui est sûr, c'est qu'on va essayer. Après, de là à se retrouver dans une échappée, ce n'est pas forcément évident."

Q : Vous tirez un bon bilan de ce début de Tour ?
EH
: "On s'est montré. On sait qu'on est là maintenant, on n'a pas eu le bonheur de voir les échappés aller au bout. J'espère que ça va venir !"